Archives pour l'étiquette vocation

La branche est dans l’arbre

arbre-branche-EDC

Par Mélanie Allard Pilote, étudiante au Baccalauréat en psychologie

La puissance du mot « vocation » m’a frappée lorsque je l’ai entendu prononcer par mon enseignante de relation d’aide. Initialement, le terme vocation provient du latin « vocare » qui signifie « appel ». Auparavant, cet appel se voulait propre à l’engagement religieux. Néanmoins, il désigne une forte attirance, une inclinaison ou encore, une destinée. Au sens littéraire, il est défini comme la « destination d’un être, ce vers quoi sa nature ou le destin semblent l’appeler. » Lorsqu’il est question de répondre à un appel, il faut tout d’abord avoir entendu le message. Et ce message, vous vient-il d’autre part que de votre for intérieur? Voilà toute la complexité du message à décoder avant l’envoi voire, l’élaboration de votre réponse.

Si vous avez un intérêt marqué pour la relation d’aide, je vous propose d’explorer les domaines psychosociaux suivants : techniques d’éducation spécialisée, techniques de travail social, techniques d’intervention en délinquance, techniques d’éducation à la petite enfance, psychologie, psychoéducation, travail social, criminologie, sexologie, psychothérapie, enseignement en adaptation scolaire, orientation et d’autres professions du même genre.

Pour ceux et celles qui désirent s’accomplir, s’épanouir à titre de thérapeute, je vous laisse une liste non exhaustive des domaines d’intervention thérapeutique : la psychothérapie, la musicothérapie, l’art-thérapie, la kinésithérapie (thérapie par le sport), la ludothérapie (thérapie par le loisir, la zoothérapie, la danse-thérapie, la gestalt-thérapie, l’hypnothérapie, la rigologie (thérapie par le rire), etc.

Dans le cas où la psychothérapie vous attire tout particulièrement, il faut savoir que l’ordre des psychologues reconnaît principalement les approches cognitives behaviorales aussi nommée thérapie cognitive comportementale (TCC), l’existentielle-humaniste, la psychodynamique ou analytique (soutirée de la psychanalyse) et la systémique ou organisationnelle parmi lesquelles vous déterminerez celle qui vous rejoint le plus. Prenez note qu’il existe aussi les approches corporelles, transpersonnelles, l’art-thérapie et plus encore. Dans l’exercice du métier, le fait que vous ayez à choisir l’une d’entre elles ne vous oblige pas à vous en tenir exclusivement à ce choix. Chacune de ces approches comprend leur lot de bienfaits. Dépendamment de la clientèle à laquelle vous aurez affaire, vous aurez avantage à connaître et aller puiser dans les divers outils qu’elles renferment pour arriver à mieux vous adapter et prendre soin de vos clients.

Tout compte fait, je souhaite avoir agrémenté vos connaissances et inspirés certains dans la poursuite de leur cheminement scolaire.

Pour plus d’informations, je vous invite à consulter les liens qui paraissent au bas de mon article.

http://www.ordrepsy.qc.ca/ http://www.servicecanada.gc.ca/fra/qc/emploi_avenir/statistiques/4151.shtml http://www.psycho-ressources.com/ http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/vocation/82353