Archives pour l'étiquette tourisme

Vivre à Saguenay c’est…

Par Michèle Harlett Mel, étudiante à la Maîtrise en informatique

Lorsque je suis arrivée dans la région du Saguenay pour poursuivre mes études à l’Université du Québec à Chicoutimi, j’avais plusieurs inquiétudes. L’une d’entre elles concernait l’ennui du fait que la ville d’où je viens est très mouvementée de jour comme de nuit et le bruit est quasi quotidien.

De semaine en semaine, mon point de vue a changé  et je me suis mise à vraiment apprécier le style de vie et la manière dont les activités se font ici de même que les fêtes.

J’apprécie les gens de cette région pour leur chaleur humaine et la volonté de l’université de mettre l’étudiant au centre de ses intérêts. Dans tous les départements, les responsables font leur maximum pour aider les étudiants dans le choix des cours en leur fournissant les informations dont ils ont besoin, mais également en guidant les étudiants tout au long de leur session. La disponibilité des professeurs auprès des apprenants favorise la réussite scolaire.

Ce soutien est offert sous forme de différents services comme l’aide psychologique et l’aide dans certains cours afin de favoriser la compréhension, cette dernière étant spécifique à chaque département. En outre, la région du Saguenay est un cadre idéal pour étudier, car le contact avec la nature permet de mieux se concentrer sur ses propres attentes, c’est un paradis de plein air où les centres-ville sont pour les familles et tous les habitants autant des aires de détente que de loisirs. Il y a toujours des activités à faire que ce soit en automne, en hiver ou en été. C’est également une région attractive du fait de sa beauté. Le Saguenay reçoit un grand nombre de touristes, ce qui est une source de profit.

Contrairement aux grandes villes, la région est sécuritaire, on peut se promener en toute tranquillité, les lieux publics et les centres-ville sont bien fréquentés et le taux de criminalité est très faible. De plus, les embouteillages sont rares même à l’heure de pointe. Voilà plusieurs raisons qui nous font apprécier le Saguenay encore davantage et de faire un clin d’œil à tous ceux qui hésitent encore à faire le saut en région.

De Toronto à Ottawa

Par Benjamin Durand, étudiant à la Maîtrise en informatique

Comme je vous l’ai promis dans mon article sur Québec et Montréal, je vais vous parler de ces deux villes. Le but reste le même vous donnez envie de visiter ces deux lieux symboliques de l’Ontario et vous conseiller sur les endroits à  ne pas manquer.

Nous avons profité, avec un groupe d’amis, de la fin de session d’hiver pour faire une escapade d’une semaine dans l’Ontario. Nous sommes donc partis de Chicoutimi pour aller jusqu’à  Toronto, soit près de 1000 km à  faire avant d’atteindre notre destination. Après une attente dans les embouteillages matinaux, la première impression est très agréable, il fait beau et du vieux port on aperçoit les îles de Toronto. Nous décidons d’y passer la première journée. La traversée vers les îles dure environ 15 min et coûte moins d’une dizaine de dollars (les bateaux font la navette jusqu’à  minuit). Cela permet de profiter des îles et d’admirer la ville éclairée de nuit. Sur l’île on trouve plusieurs possibilités, soit la visite à  pied, en vélo ou en tandem. Faire le tour est une bonne idée car cela permet de profiter des jardins, des oiseaux et d’avoir différents points de vue sur le lac Ontario. La jetée située de l’autre càŽté de l’île permet d’observer des groupes d’oiseaux et en suivant le chemin on arrive au phare puis à  càŽté des pistes de l’aéroport offrant une belle vue sur la ville. C’est vraiment un endroit incontournable de la ville, surtout lorsqu’il fait beau. Les restaurants disposent de terrasses au bord de l’eau, rien de tel pour apprécier un bon rafraichissement.

Pour la journée suivante, nous décidons de visiter la ville. Le premier quartier à  visiter est le district financier qui rassemble les grands organismes financiers et des restaurants de bonne qualité. En remontant dos au lac Ontario, vous arriverez vers le quartier historique o๠se trouve l’Université et le Queen’s park. La ville comporte beaucoup de parcs, très agréables pour se reposer ou prendre des photos. Un endroit à  ne pas manquer est le célèbre quartier de la distillerie avec une architecture typique du début du 19ème siècle avec un style très européen.

Pour la soirée, la ville ne manque pas de curiosités, de bars et de restaurants. Si vous êtes amateurs de sports, vous pourriez être intéressés par le Rogers Center, qui accueille les matchs des Blue Jays de Toronto, l’équipe de baseball. Nous avons eu la chance de pouvoir les voir dans un match contre Boston (on peut facilement trouver des billets le soir même aux abords du stade).

Le dernier monument incontournable est la CN Tower, l’une des plus hautes tours du monde qui offre un panorama à  360° sur la ville à  près de 351m de hauteur. L’ascension coute environ 32$ et si vous souhaitez vous pouvez également manger dans le restaurant de la tour. Je vous conseille cette option, car la nourriture est de bonne qualité, le restaurant tourne vous offrant ainsi différents points de vue lors de votre repas. Le prix du menu est de 55$ environ, incluant un accès aux étages inférieurs de la tour et à  l’ascenseur.

Notre voyage se poursuit ensuite par une journée et une nuit aux chutes du Niagara situées à  130km du centre de Toronto. Il est possible de se rendre aux chutes depuis Toronto en bus, cependant nous avons effectué le trajet en voiture; je ne peux donc pas vous renseigner sur ce point. Les chutes sont vraiment impressionnantes et la vue est beaucoup plus intéressante du càŽté canadien que du càŽté américain, sachant que le passage à  la frontière peut être très long avec les douanes. La ville est très fantaisiste, on y trouve principalement des restaurants et des attractions touristiques.

Nous nous rendons alors sur notre dernière destination de visite, soit Ottawa, capitale du Canada. La ville est très appréciable, surtout que le soleil continue de nous accompagner. Le parlement est bien sûr un des endroits les plus fréquentés, mais il est facilement accessible le matin (avant 10h). La promenade sur les quais près du Château Laurier et le long des berges est très agréableà  pied ou à  vélo. Le centre-ville présente également quelques curiosités et le Musée des civilisations est particulièrement riche en histoire. Il vous faudra prévoir plus de temps si vous souhaitez effectuer la visite des nombreux musées d’Ottawa. D’un avis personnel, je recommanderais de passer 2 jours à  Ottawa et 4 jours à  Toronto, incluant la visite des chutes du Niagara.

Vous perdre dans la campagne entre Toronto et Ottawa peut également vous montrer un visage paisible et sauvage de l’Ontario.  Il faut cependant  bien calculer son trajet afin de ne pas doubler le temps de voyage.

Le Zoo de St-Félicien : à voir ou à revoir!

crédit photo: Zoo sauvage de St-Félicien, Ghislain Perron

Par Sarah Gaudreault, étudiante au Certificat en rédaction-communications

Vous vous demandez peut-être ce que vous pourriez faire cet été. Au cours des prochains articles, je vous suggérerai différents événements ou sites touristiques dans notre région.  Si vous aimez le plein air et/ou les animaux, le Zoo sauvage de St-Félicien, qui a remporté le prix «Attractions Touristiques» dans la catégorie des 100 000 visiteurs et plus, pourrait vous intéresser grandement  avec sa programmation.

Visiter le Zoo en hiver ou en été, ce n’est pas du tout la même expérience; c’est donc à  voir dans ces deux saisons! Il est possible de contempler plus de 1 000 espèces dont les tigres de l’amour, les chameaux de Bactriane et les macaques japonais. Nous pouvons aussi parcourir le Parc des sentiers de la nature en train pour contempler de grands animaux d’Amérique du Nord en captivité tels les ours bruns.

Durant toute l’année, des films à  effets spéciaux sont également projetés en grand format sur la nature.  Il est également possible de visiter une exposition portant sur les animaux.

Il existe un forfait particulier: «Randonnée aventure au pays des caribous» qui comprend du canotage sur le Lac Montagnais, une randonnée en forêt et bien plus!

Pour ceux et celles qui ont des enfants, ils ne s’ennuieront pas, car ils pourront faire plusieurs activités telles que les jeux d’eau et les jeux d’hébertisme. Ils pourront aussi nourrir les petits animaux de la ferme. Au cours de l’année, diverses activités sont proposées pour eux, notamment la cueillette de bonbons d’Halloween.

Visiter l’ensemble des activités dure en moyenne de quatre à  six heures. De quoi remplir une journée! Pour de plus amples informations, consultez le site www.zoosauvage.org.