Archives pour l'étiquette spirale

Ah, nombre divin ! Transmet-nous ta connaissance !

 

La spirale logarithmique se retrouve même… dans les coquilles d’escargot.

Par Hugo Deschênes, étudiant au Baccalauréat avec majeure en conception de jeux vidéo

J‘ai choisi, pour cet article, de vous parler d’un élément de s mathématiques à  la fois intriguant, et très intéressant. Il s’agit du nombre d’or, ou parfois appelé le nombre divin.

à€ travers les époques, le nombre d’or a fasciné plusieurs civilisations. Nommé avec la lettre grecque ÎŠ en hommage au sculpteur grec Phidias, lequel décora le Parthénon à  Athènes, c’est Théodore Cook qui a introduit cette écriture en 1914 dans la notation mathématique. Malgré l’époque, la connaissance de ce nombre date d’il y a environ 10 000 ans. Il est également possible de trouver des traces de ce nombre partout autours de nous : dans la construction de la pyramide Khéops en à‰gypte, de même que dans plusieurs œuvres d’arts et architecturales.

Connaissez-vous la suite de Fibonacci ? Vous savez, cette suite de nombre présente dans le film « Le code Da Vinci » ? Au cas o๠vous ne la connaissez pas, il s’agit d’une suite o๠un nombre vaut la somme de ses deux prédécesseurs : 1, 1, 2, 3, 5, 8, 13, 21, 34, 56, etc. Quel est le lien avec le nombre d’or ? Et bien, il s’agit du rapport d’un nombre de Fibonacci sur son prédécesseur, en analysant la limite lorsque les nombres tendent vers l’infini. C‘est fou ! Il est partout autour de nous ! =)

Mais je vous entend me crier : que vaut le nombre d’or ! Allez, dis-le nous ! Arrête de nous faire languir ! Hehehe =) ! Il vaut exactement (1+√5)/2. L‘omniprésence du nombre d’or dans notre environnement met plusieurs scientifiques perplexes, les poussant alors à  trouver diverses proportions o๠ce nombre serait impliqué. Ils ont cherché longuement dans le corps humain, mais ils n’ont pas trouvé de trace. S‘attendant alors à  savoir o๠était impliquée la divine proportion dans notre anatomie, ils en sont venu à  la conclusion que l’absence de ce nombre est le résultat de la constante évolution des dimensions de notre corps. à‰tant donné que les scientifiques considèrent ce nombre comme étant « parfait », ils ne voulaient pas croire que les puissances divines n’ont pas créé l’être humain à  la perfection. Par contre, il existe une figure bien connue basée sur le nombre d’or. Il s’agit de la spirale d’or, figure dont il est possible de retrouver, entre autres, dans une fleur de tournesol et dans une pomme de pin. Vous pouvez l’observer ici.

Alors, j’espère que vous avez trouvé cet article intéressant ! Passez une bonne journée !

Hugo Deschênes
… non, je ne suis pas parfait 😉