Archives pour l'étiquette préscolaire

Et si on jouait?

Par Suzie Tardif, étudiante à la Maîtrise en éducation

L’an passé, j’ai eu la chance de remplacer 8 semaines dans une classe maternelle. Cette expérience m’a permis de découvrir davantage la richesse du préscolaire. Cette période représente un tremplin vers le primaire et permet à l’enfant de se familiariser avec les lettres et les nombres, en plus de développer ses habiletés sociales.

J’ai grandement appris de cette expérience, notamment à propos du pouvoir pédagogique du jeu. D’une part, les jeux de société peuvent permettent aux enfants d’apprendre à partager, perdre, gagner ou attendre leur tour. D’autre part, ils permettent d’acquérir de nouvelles connaissances. Une fois par semaine, par exemple, je demandais aux enfants de se séparer en deux groupes. L’un des groupes recevait une pièce de casse-tête avec l’image d’un animal et devait se cacher dans la classe. L’autre groupe recevait une pièce de casse-tête sur laquelle se trouvait le nom des animaux imagés. Ce jeu permettait aux élèves de s’amuser à lire (oui oui, déjà) le nom des animaux et de partir à la recherche de leur acolyte (association mot-image).

Dans le même ordre d’idées, cette expérience m’a également permis de réaliser que les élèves peuvent faire des pas de géant en ce qui a trait à l’apprentissage de la lecture et de l’écriture. En effet, par exemple, une jeune fille m’a grandement impressionnée vers la fin de l’année scolaire. Elle s’amusait dans le coin « tableau » à dessiner et à écrire. Sur le tableau se trouvaient ces mots : Kouin pour les filles.

Classe

À 6 ans, cette jeune fille était déjà capable d’écrire en réalisant une correspondance entre les sons et les lettres. Pour moi, cette phrase représente bien tout le potentiel du préscolaire. Une enseignante qui use de créativité pour aider ses élèves à connaitre les lettres de manière amusante les prépare à l’apprentissage plus formel de la lecture et l’écriture. Alors, et si on jouait?