Archives pour l'étiquette physique

Un des outils du physiothérapeute : une grille d’analyse du mouvement

Article grille analyse mouvement photoPar Philippe Ouellet, étudiant au Baccalauréat en sciences de la réadaptation (physiothérapie)

Plusieurs d’entre vous, si vous souhaitez aller en physiothérapie, seront tentés de suivre une équipe sportive de haut niveau ou alors de collaborer avec monsieur et madame tout le monde afin d’optimiser leurs performances et leur manière de procéder à une action en particulier.
Pour ce faire, nous devons élaborer une grille d’analyse du mouvement ! C’est un genre de tableau qui décortique les différentes phases du mouvement, les différentes articulations touchées, les groupes musculaires sollicités, leur action, etc. Ça peut être utile pour analyser des mouvements aussi banaux que de se lever de son lit. Pourtant, l’étude de cet exemple banal est crucial pour déterminer si une personne présentant des incapacités aura besoin d’aides techniques ou d’un type de renforcement musculaire précis afin de pouvoir retrouver son autonomie.

De la même manière, si vous souhaitez un départ optimal en natation ou améliorer votre technique de course, des notions de physique mécanique et de physiologie musculaire (la combinaison de ces disciplines se nomme la biomécanique) nous aident encore une fois à comprendre comment chaque athlète peut optimiser ses performances et ce, en fonction de ses caractéristiques physiques et physiologiques qui lui sont propres. Il y a même eu des études sur les animaux, notamment sur les chevaux de course, afin de pouvoir déterminer les différentes variables qui font en sorte qu’une performance est plus rapide qu’une autre.

Si on pousse plus loin, on peut même définir une conformation idéale pour tel ou tel genre de discipline. Par exemple, on constate que les athlètes d’origine africaine sont plus performants en athlétisme en raison de leurs tendons astragaliens qui sont conçus de manière différente que chez les caucasiens, favorisant alors une meilleure accélération.

Bref, décortiquer et analyser un mouvement, c’est très certainement un outil très précieux pour tout physiothérapeute ayant à cœur l’optimisation des fonctions de chaque individu, pour l’aider à gagner de précieux centièmes lors d’une course ou bien l’aider à regagner son autonomie et retrouver une qualité de vie satisfaisante.