Archives pour l'étiquette party

Gregory Charles en spectacle!

Photo Jess_DécPar Jessica Lavoie, étudiante à la Maitrise en lettres

Le 6 décembre dernier, Gregory Charles donnait un spectacle à la salle François-Brassard de Jonquière au profit de la 32e édition de Saguenay en neige. N’ayant jamais assisté à un concert de cet artiste auparavant, le 6 décembre a été, si vous me le permettez, mon baptême de Gregory. Et ce fut tout un baptême!

J’ai été charmée, tout d’abord, par le côté humain et la simplicité du personnage. Après les allocutions de divers organisateurs de Saguenay en neige, Gregory Charles est entré immédiatement sur scène, tout bonnement, en souriant. Il ne s’est pas fait attendre. Il n’y avait pas le coup du rideau qui se lève tranquillement ni même une voix hors champ pour le présenter; il était là tout simplement, sans fioriture ni flafla. De plus, tout au long du spectacle, il a fait preuve d’un grand respect envers son public en s’adressant constamment à lui. La formule du concert montrait particulièrement le souci de l’artiste à faire plaisir aux spectateurs. En effet, Gregory Charles demandait aux gens dans la salle de lever leur main et de dire une année se situant entre 1954 et 2015, après quoi il interprétait, avec l’aide de ses musiciens, les principaux succès de l’année choisie.

On ne peut faire autrement que d’être impressionné par le talent, ou les talents devrais-je dire, de cet artiste polyvalent. Chanteur hors pair, il interprète sans problème les succès d’artistes variés comme Chuck Berry, The Police, Michael Jackson, Oasis et Robert Charlebois, pour ne nommer que ceux-là. Il est aussi un excellent musicien, car il chante toujours en s’accompagnant de son clavier. Sa vivacité d’esprit et sa créativité débordante sont aussi ce qui le distingue des autres artistes. Comme son spectacle dépend du public qui lui dicte les années, il passe deux heures à improviser des chansons, les enchaînant les unes après les autres de manière naturelle. Bref, son énergie et celle de ses talentueux musiciens ont permis au public de passer une soirée grandiose.

Je vous souhaite un agréable temps des fêtes!
Prenez le temps de vous reposer, d’écouter un film, de cuisiner, de rire et peut-être aussi de lire.

À bientôt,

Jessica

Un avant-goût du Party de Québec Issime!

party-1

Par Jessica Lavoie, étudiante au Baccalauréat en études littéraires françaises

Alors que Noël arrive à grands pas, entraînant avec lui son tourbillon de magie, je ne peux résister à l’envie de me laisser emporter. C’est pourquoi cet article traitera d’un événement des plus propices à ce temps festif, soit Party de Québec Issime. Présenté au Théâtre Palace Arvida du 23 novembre au 21 décembre, Party est un spectacle absolument incontournable. Comme j’ai assisté, la semaine dernière, à une représentation, je peux vous assurer que les raisons sont nombreuses pour apprécier le spectacle!

Composé de cinq chanteurs, six musiciens et six danseuses la troupe de Québec Issime Party déborde d’énergie. Interprétant les plus grands succès des années 30 à aujourd’hui, Party possède un répertoire très varié. Le spectateur est, dès le début, transporté dans un univers musical captivant avec The Beatles, Madonna, Metallica, the Eagles, Nirvana, Michael Jackson, Céline Dion, pour ne nommer que ceux-ci. Fin mélange de Rock’n’roll, Disco, Rock et Pop, Party ne laisse personne indifférent. Il est impossible de ne pas chanter! Alors que les spectateurs les plus discrets (dont je fais moi-même partie) chantent les chansons assis à leur table, les autres foulent rapidement la piste de danse.

À vrai dire, je crois que ce spectacle de Québec Issime est un divertissement nécessaire. En effet, le mois de décembre est, pour chacun, une période très mouvementée et chargée. Entre les travaux et l’étude de fin de session, le travail et l’achat des cadeaux de Noël, l’étudiant peut souvent se sentir complètement débordé. Party permet de décrocher, l’instant d’une soirée, de cet horaire surchargé. Sans compter que ce spectacle permet de passer du temps de qualité avec les personnes que l’on apprécie, ce qui est, au final, le plus important.

Joyeuses fêtes à tous!

 

Pour plus d’informations : http://www.quebecissime.net

Une soirée dynamique et un plan B couronné de succès pour débuter le trimestre d’hiver 2012 en toute beauté

Par Sebastian Kluth, étudiant au Baccalauréat en enseignement au secondaire — profil univers social

À€ la fin du trimestre dernier, il était prévu que le groupe Galaxie joue pour le party universitaire de la rentrée du trimestre d’hiver 2012, mais le guitariste et chanteur Olivier Langevin s’était blessé au poignet durant les vacances de Noël et le groupe a été ainsi contraint d’annuler tous ses concerts qui auraient eu lieu en début d’année.  Le groupe se reprendra et sera invité à  jouer pour la fin de ce trimestre, si tout va bien.

C4 Production et la Vie étudiante de l’UQAC ont donc improvisé de manière rapide et efficace et ils ont su trouver une solution rapide et couronnée de succès. En première partie jouait alors le chansonnier Christian Fortin, qui a su dégager beaucoup d’énergie et de charisme lors de son petit concert intime du côté du BarUQAC, à  partir d’environ 21h30. Sa prestation a duré un peu plus d’une heure. Le spectacle principal suivait de façon très fluide et presque immédiatement après la fin du concert du chansonnier, grâce a une organisation et communication très coordonnée.  Les Dales Hawerchuck, un groupe de rock du Lac-Saint-Jean nommé en honneur du légendaire joueur de hockey canadien d’origine ukrainienne et qui a parmi tant d’autres, joué pour les Jets de Winnipeg, a débuté son concert devant une plus grande foule au centre social. Le jeune groupe, qui sort un album aux trois ans, a d’ailleurs célébré exclusivement lors de ce spectacle la sortie de son troisième album «Le tour du chapeau» en première à  l’UQAC,  avant même de donner d’autres concerts ailleurs dans la province. En plus de cela, des copies de l’album ainsi qu’un petit nombre de chandails ont été offerts par le groupe et l’équipe du BarUQAC aux étudiants lors de plusieurs tirages au bar durant la semaine de la rentrée. Le groupe a donné une performance, avec beaucoup de sueur et de passion, pendant environ une heure et quart avant de revenir pour un petit rappel ayant duré une bonne quinzaine de minutes. Le groupe a vite réussi à  animer une grande foule et à  faire oublier l’annulation du groupe Galaxie.

La soirée était pourtant encore loin d’être terminée après les deux concerts. Tandis qu’un disc-jockey faisait bouger un nombre record d’étudiants pour la rentrée du trimestre d’hiver au centre social, l’ambiance était également des plus belles dans le BarUQAC.  Plusieurs chansons de fête bien appréciées étaient jouées par l’équipe du bar, ce qui animait les étudiants à  faire des polonaises et à  transformer la scène des chansonniers en une véritable piste de danse jusqu’à  la fermeture du bar. Les derniers clients et employés sortaient très fatigués, mais également satisfaits du bar aux petites heures du matin. Les différentes activités s’étaient déroulées dans un climat des plus agréables et beaucoup de nouvelles rencontres se faisaient tout au long de la soirée. Une équipe composée de bossboys, de travailleuses de milieu et d’agents de sécurité professionnels ont fait en sorte par leur travail soudé que la soirée se déroule de façon sécuritaire, calme et encadrée tandis que les serveuses et les responsables d’activités étaient toujours prêts à  servir un nombre impressionnant de clients lors de cette soirée mémorable pour tout le monde. La soirée était un moyen idéal pour connaître ou retrouver la vie dynamique sur le campus. Espérons que ce dynamisme se transmettra autant dans les prochaines soirées au bar qu’aux études de tous les anciens et nouveaux étudiants des quatre coins du monde qui ont trouvé ou retrouvé leur chemin à  Chicoutimi. Ceux et celles qui ont manqué cette soirée unique ne devraient pas rater les prochains parties universitaires et surtout le concert de la fin du trimestre vers la fin du mois d’avril.