Archives pour l'étiquette Musée

«Rien ne vaut la recherche lorsqu’on veut trouver quelque chose.» (Bilbo le Hobbit)

Par Annie Lapointe, étudiante au Baccalauréat en histoire

La rentrée n’a pas été de tout repos! Je dois dire que j’attendais mon samedi de congé avec impatience. Vingt-sept heures de travail plus mes cours plus toutes les activités m’ont épuisée.

Je n’en avais pas parlé, mais je ne suis plus présidente de mon association depuis la fin de la session passée. Le manque de temps est vraiment à  blâmer pour mon départ, mais je savais que les membres restants étaient compétents pour la suite. Cependant, je doutais d’avoir une relève pour cette session-ci. J’ai été agréablement surprise! à€ ce jour, trois nouveaux se sont montrés intéressés. Pour ma part, je me questionne sur la pertinence de me représenter comme présidente d’histoire. Une chose est certaine, si une autre personne est motivée pour ce poste, je vais agréablement lui céder ma place. Le conseil d’administration, le comité FMS et le comité de projet de milieu prennent déjà  beaucoup de mon temps. Mais si personne ne se sent prêt, je vais tenter de faire une petite place dans mon horaire.

Lorsque j’ai fait la suggestion lecture de la semaine passée, je ne me doutais pas que ce serait un livre obligatoire dans mon cours d’introduction à  la littérature de jeunesse. Eh oui, je dois re-re-relire Bilbo le Hobbit de Tolkien pour la fin de la session! En plus de ce petit chef-d’oe“uvre, je dois redécouvrir Roméo et Juliette et Le Petit Prince. à€ cette liste se rajoutent d’autres romans jeunesse comme Tom Sawyer et Le dernier des raisins.

Avec toute cette lecture s’ajoute un peu de recherche. Je dois, pour mon cours de muséologie, documenter un objet de la collection de la Pulperie de Chicoutimi. J’aurai d’ailleurs la chance de visiter la réserve de ce musée au cours des prochaines semaines!

Sur ce, je vous laisse profiter de ce samedi pluvieux !
Annie


Suggestion lecture de la semaine : Tarmac de Nicolas Dickner. Après nous avoir offert le superbe Nikolsi, ce Louperivois nous revient en force avec le récit de Hope Randall, une jeune fille obsédée par la fin du monde et son amitié avec Michel Bauermann. D’une intelligence rare, avec des références à  la science, la culture populaire, la littérature et la religion, on trouve aussi une histoire d’amour tout en douceur entre nos deux héros malgré leur cynisme et leurs grandes différences.

Bon retour à  tous!

Par Annie Lapointe, étudiante au Baccalauréat en histoire

Je ne peux pas dire que mes vacances estivales ont été de tout repos! J’ai dû tenter de jumeler deux emplois en plus de mon implication (au conseil d’administration du MAGE-UQAC et sur deux comités de renouvellement de contrat). Avec tout ça, il fallait trouver du temps pour profiter de l’été et du beau temps! Dur dur pour une fanatique d’horaire prévu 3 mois à  l’avance d’avoir maintenant un train de vie différent toutes les semaines!

Qu’est-ce que fait une étudiante en histoire passionnée de muséologie durant son été? On visite toujours et encore des musées bien sûr! Je dois avouer que j’ai négligé les musées de la région pour Québec et Montréal. Mon petit séjour à  Montréal pour l’à‰cole d’été de l’Institut du Nouveau Monde m’a permis d’aller visiter pour la toute première fois le Musée des beaux-arts de Montréal. Mes déceptions; le seul Dali que j’ai vu n’était pas un surréaliste, les bâtiments étaient en rénovations et l’ordre des salles n’était pas logique ni chronologique. Par contre, j’ai adoré la qualité de la collection et les espaces originaux des deux bâtiments.

J’ai aussi visité un de mes musées préférés pour la énième fois, soit le Musée national des beaux-arts du Québec. J’adore tout simplement l’architecture classique et l’atmosphère pleine d’histoire de cet endroit. L’exposition sur la peinture à  l’époque de la Reine Victoria est un passage obligé pour ceux qui se passionnent pour les arts plus classiques.

Chaque été, je tente de m’éloigner des lectures d’importance en histoire pour lire des ouvrages un peu plus ludiques : des anciens guides d’étiquette pour les jeunes dames, des tonnes de biographies sur les personnages importants de l’histoire féminine et religieuse québécoise et des recherches n’ayant plus aucune pertinence sur plusieurs sujets comme la contraception, la vie de couple et la place des femmes dans la société. Il est facile de trouver ce genre de livre dans les ventes de livres et les librairies usagées et ils sont pour moi une source de plaisir sans fin! Je les utilise aussi quelques fois comme contre-exemple dans mes travaux.

Par contre, ne pensez pas que je n’ai pas aussi profité de ce merveilleux été. J’ai eu quelques jours de congé qui m’ont permis de revisiter l’Anse St-Jean et le comté de Porneuf. Aussi, dès que j’avais un peu de temps, je me hâtais vers le Lac St-Jean pour faire un peu de kayak et de randonnée!

Sur ce, je vous souhaite une bonne fin d’été! Plus qu’une semaine et c’est la rentrée universitaire!

Annie

Suggestion lecture de la semaine:

Orgueil et Préjugés, le chef-d’œuvre de Jane Austen. Pour ceux n’ayant vu que la récente production cinématographique, courez vous acheter le roman. L’histoire d’amour de Mr Darcy et Elizabeth Benneth ne saurait être pleinement comprise et appréciée en seulement 2 heures. La psychologie des personnages, leur humour est ce qui fait le charme intemporel de cette œuvre. Ou sinon, accourez vous louer la version de six heures produite par la BBC avec Colin Firth!

Soleil, soleil, montre-toi le bout du nez

Par Annie Lapointe, étudiante au Baccalauréat en histoire

Bonjour à  tous, passionnés de Sciences Humaines!

Pour les étudiants du secondaire, les vacances estivales sont loin, l’école se terminant à  la mi-juin. Par contre, pour les universitaires, l’année scolaire est presque terminée. Et oui, le 1er mai, j’aurai mon dernier cours de l’hiver. Je crois que je ne me suis jamais totalement habituée à  ce rythme de vie. Je m’ennuie d’étudier pour mes examens étendue sur l’herbe n’attendant que la fin pour faire de partys « piscine » avec mes amis. Le 1er mai, il fait encore froid et mes sandales ne peuvent pas encore se montrer le bout du nez. Avec les vacances qui arrivent si tôt, il faut vite penser à  se trouver un emploi. Pour ma part, j’envoie ma candidature à  divers endroits depuis la semaine de lecture. Plusieurs options s’offrent à  moi; travailler pour un musée ou une société d’histoire, travailler pour la ville, etc. Bref, le genre de chose à  quoi je n’ai pas envie de penser alors qu’il neige encore! Le plus grand problème est aussi que les emplois dans le domaine touristique ne débutent qu’au début du mois de juin. C’est donc dur de planifier son été, moi qui ait l’obsession de l’agenda.

Aussi, j’ai décidé de m’inscrire à  mon premier cours d’administration cet été. On est loin de l’histoire, c’est certain. Par contre, comme la muséologie m’intéresse énormément, il est essentiel de connaître des notions de ressources humaines et de marketing. Dans les petits musées en région, il faut savoir être polyvalent! Donc, deux fois par semaine pendant deux mois, je vais suivre un cours de gestion de ressources humaines. Ouf, j’espère ne pas trop me sentir perdue…

Pour l’instant, je suis dans le blitz des travaux de fin de session. Je me concentre sur ma recherche sur les courriers du coeur dans les médias québécois pour mon activité de synthèse en histoire. Je vous ferai part d’extraits dans mon prochain article! Vous verrez, les moeurs ont beaucoup changé avec les années!


Bonne semaine à  tous!
Annie


Suggestion lecture de la semaine : Comme j’ai si hâte à  l’été, je me permets de vous suggérer un livre que je lis chaque saison estivale. Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell a inspiré l’un des plus grands succès du grand écran. Cette histoire d’amour intemporelle nous amène du càŽté des sudistes lors de la guerre de Sécession aux à‰tats-Unis. Mais attelez-vous, il fait plus de 1000 pages!