Archives pour l'étiquette Montréal

Chroniques d’un gars au SIJM – Jour 1

Par Hugo Deschênes, étudiant au Baccalauréat avec majeure en conception de jeux vidéo

Allo à  tous!

Et oui, ça fait un grand bout que je ne vous ai pas écrit ! Mon travail d’étudiant à  temps plein avec heures supplémentaires occupe la grande majorité de mon horaire. Et maintenant, je vous écrit en direct de Montréal ! Mais je vous entend vous demander :  » Que fait Hugo à  Montréal, alors qu’il étudie à  Chicoutimi ? «  Et bien, nous sommes exactement 28 étudiants de l’UQAC (baccalauréat et maîtrise) à  participer au Sommet International du Jeu vidéo de Montréal ! N‘est-ce pas merveilleux ? Alors commençons par le début de mon voyage.

Tout d’abord, j’ai conduit une mini-fourgonnette louée afin de faire du covoiturage pour se rendre sur les lieux de l’évènement. Bien que quelques personnes sont hébergés par leurs amis ou leur parenté, nous sommes tout de moins 21 étudiants à  dormir à  l’hàŽtel. Je peux vous garantir que l’ambiance est incroyable. Premièrement, ce voyage se déroule avec nos amis, ce qui est très, très plaisant 🙂. Deuxièmement, et bien… nous sommes plusieurs étudiants dans un hàŽtel… je crois que vous savez tous comment se déroulent les soirées entre amis dans un hàŽtel, n’est-ce pas ? 😉 hehehe.

Le SIJM se déroule, comme l’an dernier, dans les diverses salles de conférence du Hilton Bonaventure sur la rue de la Gauchetière à  Montréal, les 8 et 9 novembre. En quoi consiste cet évènement ? En fait, plusieurs membres œuvrant dans l’industrie du jeu vidéo présentent une conférence sur un des 5 principaux thèmes du sommet : Arts, Affaires, Design, Production et Technologie. Par jour, nous avons la possibilité d’assister à  un maximum de 6 conférences, bouclant ainsi la journée au complet. Alors, pour chaque plage horaire, nous pouvons choisir une conférence portant sur un des 5 domaines présentés ci-haut. En plus des conférences (qui sont toutes présentées en anglais), il y a une salle d’exposition o๠les plus grosses compagnies œuvrant dans le domaine des jeux vidéo tiennent un kiosque afin de discuter avec les membres de l’industrie, recevoir des curriculum vitae et promouvoir leur entreprise.

Aujourd’hui, j’ai assisté à  4 conférences :

1 – La conférence d’ouverture du salon, présentée par Ed Fries, l’ex vice-président de Microsoft Game Studio, intitulée : « Beauté, contraintes et Atari2600 »;
2 – « Intelligence artificielle collective pour jeux de nouvelle génération », présentée par Jeff Orkin, un candidat au doctorat au MIT Media Lab;
3 – « Développement d’une interface utilisateur basée sur les mouvements pour la navigation sur Kinect », présentée par Ryan Challinor, développeur chez Harmonix Music Systems;
4 – « Les hauts et les bas de la création pour les dispositifs Apple », présentée par Olivier Proulx  (producteur senior) et Ollie Sykes (directeur artistique) provenant de chez Electronic Arts.

Alors, aujourd’hui, j’ai assisté à  un total de 4 conférences (sur 6). Je peux vous garantir que c’est tout de même très épuisant, mais oh combien intéressant ! Alors, c’est tout pour aujourd’hui ! J‘ai bien hâte de voir de quoi aura l’air le party organisé par le SIJM pour ce soir ! 🙂 Je vous parlerai de la journée #2 très prochainement, dont les conférences s’annoncent très intéressantes !

Hugo Deschênes
à‰tudiant participant au SIJM 2010
Homme aux cheveux bruns
Mmmmm… du sucre à  la crème…

Retour des CS Games!

Par Hugo Deschênes, étudiant au Baccalauréat avec majeure en conception de jeux vidéo

Et oui! Je suis de retour! Fatigué, mais encore vivant. Les CS Games n’ont pas vraiment été comme quoi je m’en attendais. Nous avons voyagé jusqu’à  Montréal pour participer à  cet événement, dormi à  l’hôtel Delta et voyagé en métro tous les jours jusqu’à  l’Université de Montréal, où avait lieu la compétition. C’est à  mesure que l’événement progressait qu’on s’est tous rendu compte que l’organisation, cette année, était vraiment nulle. La nourriture n’était pas bonne : un sandwich au poulet avec de la viande pas belle, 2x un déjeuner comportant un bagel non tranché non toaster, un genre de shish taouk pas mangeable, etc. Il manquait de planning tout au long de la fin de semaine, les indications auraient pu être bien faite s’il y en avait eu, car non, il n’y en avait pas, il était supposé y avoir des activités entre et pendant les épreuves pour tenir occupé les autres participants des équipes… mais il n’y en avait pas. Bref, c’était, selon plusieurs, un des pires CS Games qui a été organisé.

Par contre, on s’est tout de même bien amusé =D. Malgré certains facteurs désagréables, il y a toujours un moyen de rire et s’amuser avec notre Université, et même avec les autres Université. à€ mon avis, le meilleur avantage d’avoir fait un voyage comme celui-là , c’est l’esprit d’équipe qu’il y a tout au long du voyage. On sociabilise énormément avec les autres, et on crée des liens qui nous unissent en tant que groupe. C’est l’élément qui est le plus important, selon moi, pour l’ambiance à  l’intérieur pour les élèves d’un même baccalauréat.

Hugo Deschênes
Fier membre de « Hot Laurentide » aux CS Games