Archives pour l'étiquette littérature

«Rien ne vaut la recherche lorsqu’on veut trouver quelque chose.» (Bilbo le Hobbit)

Par Annie Lapointe, étudiante au Baccalauréat en histoire

La rentrée n’a pas été de tout repos! Je dois dire que j’attendais mon samedi de congé avec impatience. Vingt-sept heures de travail plus mes cours plus toutes les activités m’ont épuisée.

Je n’en avais pas parlé, mais je ne suis plus présidente de mon association depuis la fin de la session passée. Le manque de temps est vraiment à  blâmer pour mon départ, mais je savais que les membres restants étaient compétents pour la suite. Cependant, je doutais d’avoir une relève pour cette session-ci. J’ai été agréablement surprise! à€ ce jour, trois nouveaux se sont montrés intéressés. Pour ma part, je me questionne sur la pertinence de me représenter comme présidente d’histoire. Une chose est certaine, si une autre personne est motivée pour ce poste, je vais agréablement lui céder ma place. Le conseil d’administration, le comité FMS et le comité de projet de milieu prennent déjà  beaucoup de mon temps. Mais si personne ne se sent prêt, je vais tenter de faire une petite place dans mon horaire.

Lorsque j’ai fait la suggestion lecture de la semaine passée, je ne me doutais pas que ce serait un livre obligatoire dans mon cours d’introduction à  la littérature de jeunesse. Eh oui, je dois re-re-relire Bilbo le Hobbit de Tolkien pour la fin de la session! En plus de ce petit chef-d’oe“uvre, je dois redécouvrir Roméo et Juliette et Le Petit Prince. à€ cette liste se rajoutent d’autres romans jeunesse comme Tom Sawyer et Le dernier des raisins.

Avec toute cette lecture s’ajoute un peu de recherche. Je dois, pour mon cours de muséologie, documenter un objet de la collection de la Pulperie de Chicoutimi. J’aurai d’ailleurs la chance de visiter la réserve de ce musée au cours des prochaines semaines!

Sur ce, je vous laisse profiter de ce samedi pluvieux !
Annie


Suggestion lecture de la semaine : Tarmac de Nicolas Dickner. Après nous avoir offert le superbe Nikolsi, ce Louperivois nous revient en force avec le récit de Hope Randall, une jeune fille obsédée par la fin du monde et son amitié avec Michel Bauermann. D’une intelligence rare, avec des références à  la science, la culture populaire, la littérature et la religion, on trouve aussi une histoire d’amour tout en douceur entre nos deux héros malgré leur cynisme et leurs grandes différences.