Archives pour l'étiquette LCF

Les recettes de la réussite du point de vue du joueur de football Pierre Vercheval

Par Sebastian Kluth, étudiant au Baccalauréat en enseignement au secondaire — profil univers social

Le vendredi 5 avril, une conférence très intéressante de l’ancien joueur de football Pierre Vercheval a eu lieu à  l’auditorium de l’école Odyssée-Lafontaine à  proximité de l’UQAC. Pierre Vercheval est originaire de Québec et a joué dans la LCF pour les Eskimos d’Edmonton entre 1988 et 1992, pour les Argonauts de Toronto entre 1993 et 1997 et enfin pour les Alouettes de Montréal entre 1998 et 2001. Avec Toronto, il a remporté deux coupes Grey en 1996 et en 1997. En 2007, il est devenu le premier joueur francophone à  être intronisé au Temple de la renommée du football canadien. Aujourd’hui, il reste fidèle à  son sport en travaillant comme expert sur les ondes de RDS.

Pierre Vercheval n’était pourtant pas juste présent pour parler de sa carrière impressionnante à  son auditoire qui était surtout composé d’élèves de première et deuxième secondaire dans le programme sport-études. Il a surtout mis l’accent sur la manière dont il a réussi à  réaliser son rêve et à  faire de sa plus grande passion son métier. Pierre Vercheval soulignait que son rêve pouvait paraître comme quelque chose d’impossible pour tout le monde, sauf pour lui. Dès sa jeunesse, Pierre Vercheval a décidé de consacrer sa vie à  sa plus grande passion qu’il avait découverte à  la télévision et qui l’a animé à  performer et à  surmonter toutes les épreuves. Le sportif de Québec conseille aux jeunes de nourrir continuellement leur esprit et de visualiser et d’écrire concrètement ce qu’ils aimeraient faire dans leur vie pour ainsi noter leur plus grand rêve. Il avait appris que devenir meilleur n’était pas nécessairement lié au talent, mais qu’il s’agissait d’un choix qu’il fallait faire.

Le fameux joueur a avoué qu’il avait vu bien des joueurs avec plus de talent potentiel que lui-même au niveau physique, mais qu’il s’était démarqué parce qu’il avait toujours travaillé avec acharnement pour devenir meilleur. Il a fallu qu’il fasse des sacrifices pour y arriver en refusant des sorties au chalet avec des amis, en limitant les soirées en ville ou en s’entraînant à  n’importe quelle température durant toute l’année sans avoir de vacances.

L’expert sur les ondes de RDS a souligné aussi à  plusieurs reprises que la réussite de l’équipe était plus importante que le succès individuel. Selon lui, un joueur qui rend une équipe excellente est mieux qu’un joueur excellent. Ce sont les équipes qui gagnent les grands championnats tandis que les individus qui la composent ne gagnent que quelques matchs ou trophées. Il citait d’autres exemples de sportifs connus qui ne s’étaient démarqués que plus tard dans leur carrière comme Michael Jordan qui avait été exclu de son équipe scolaire à  un certain moment et qui avait su relever le défi de travailler encore plus fort pour prouver aux autres et à  lui-même qu’il était le meilleur.

Le jeune amateur des Cowboys de Dallas a lui-même été élève au Petit Séminaire de Québec avant d’aller au Cégep de Trois-Rivières. Plus tard, il s’est même inscrit à  l’Université Western de Toronto pour jouer au football à  un niveau plus professionnel. Il mettait l’accent sur le fait qu’il fallait performer non seulement au niveau de sa passion et du sport, mais dans tous les domaines et notamment dans les matières scolaires pour nourrir son esprit. Pierre Vercheval a alors présenté une petite liste aux élèves présents à  l’auditorium qu’il considérait comme une sorte de recette de succès à  l’école: sois présent en classe mentalement et physiquement, porte toujours attention à  ce qui se passe autour de toi, prends des notes, révise tes matières, demande de l’aide et garde l’esprit ouvert.

Pierre Vercheval mentionne que son désir, sa détermination et son dévouement ont fait en sorte qu’il a pu se démarquer comme joueur et qu’il a pu mener la vie qu’il voulait vivre dès sa jeunesse. Il souligne qu’il faut se fixer des étapes à  court terme et dévoiler sa recette du succès. Le joueur de football parlait notamment de la discipline en lien avec la patience, de l’effort éthique, de l’engagement au niveau du cœur, du corps et de la tête, de la fierté au niveau du caractère et de la persévérance perpétuelle qui sont des éléments qu’il considère aujourd’hui comme essentiels à  n’importe quelle réussite. Le conférencier a mis l’accent sur le fait que même un joueur de football aussi renommé que lui devait refaire ses preuves à  chaque année durant toute sa carrière. Il soulignait qu’une équipe devait écrire sa propre page d’histoire à  chaque année au lieu de se reposer sur ses lauriers. De plus, il citait la fameuse devise qu’un gagnant ne lâche jamais et qu’un lâcheur ne gagne jamais.

Pendant presque une heure et demie, l’ancien joueur a su impressionner les élèves et l’équipe-école également avec ses propos d’une grande authenticité, dignité et sagesse en faisant plusieurs liens étroits et significatifs entre la réussite scolaire et la réussite professionnelle. Ses discours réfléchis ont ainsi amené plus d’une personne à  songer à  ses propres buts et rêves dans la vie. Tout au long de nos vies, il faut faire des choix difficiles et faire preuve de courage et de persévérance pour réussir à  court et surtout à  long terme et c’est ce que mon propre parcours universitaire à  l’étranger m’a fait réaliser à  chaque jour aussi.