Archives pour l'étiquette jeux

Jeux interuniversitaires ergo-physio OTPT

AcrobatiePar Philippe Ouellet, étudiant au Baccalauréat en sciences de la réadaptation (physiothérapie)

OTPT 2014 … « The biggest party I’ve ever seen » – Stifler

Les jeux interuniversitaires ergo-physio, les OTPT, ont eu lieu durant la fin de semaine du 26 janvier dernier à l’Université Laval. Presque mille étudiants provenant de sept universités différentes ont vêtu leurs couleurs et ont combattu à la sueur de leur front afin de remporter le premier prix. Je vous partage ici un bref aperçu de mon expérience.

Vendredi: Arrivée à l’Hôtel le Concorde vers 15 h. On rassemble nos items d’équipe et on mange une bonne pizza, tous dans la même chambre. La cérémonie d’ouverture mettait en scène un dance-off, une épreuve de danse laquelle j’ai participée et croyez-moi : mille personnes qui beuglent et qui sautent, ça t’amène un dynamisme FOU. Notre mascotte emblème de la fin de semaine était le personnage du père de Jim à l’intérieur de la saga American Pie, thématique choisie par les organisateurs. Par la suite, on se dirige tous au bar le Dagobert, là où tout le monde était vêtu de blanc et armés de crayons afin d’écrire de gentilles attentions sur les chandails des autres.

Samedi : Après une courte sieste (ou aucune pour certains), fiers de notre fabuleuse couleur grise, on s’est rendus à l’intérieur du nouveau PEPS de l’Université Laval. On y criait notre jolie chanson partout et à chaque victoire remportée. On a fait plein de défis tout au long de la journée, du genre « saute-mouton » ou « embrasse un bénévole ». Le soir venu, tout le monde était bien vêtu pour un souper « classy ». Par la suite, les tables ont été débarrassées et un plancher de danse est apparu. Des couples de mariés, des centaines de jarretières retirées et une salle remplie de gens drôles et sympathiques vous laissent une idée du plaisir qui y régnait.

Dimanche : Après une seconde petite sieste (ou pas du tout encore pour certains), on a eu droit à un brunch qui a bien rempli nos estomacs et visionné les défis-vidéos de chaque université, qui consistait à reproduire une scène d’American Pie mettant en valeur son personnage emblème. On a d’ailleurs pu y voir une scène de UdeS-Jim avec la tarte au pommes (fou rire garanti).

À l’issue de cette fin de semaine, l’UQAC a remporté la deuxième position derrière McGill, avec seulement 39 étudiants !

Les OTPT, une expérience à vivre et à revivre !

A+, Phil

Majeur et vacciné: le Festival étudiant 2011 et l’histoire du roi des roteux de l’UQAC

Par Sebastian Kluth, étudiant au Baccalauréat en enseignement au secondaire — profil univers social

La semaine dernière avait lieu le légendaire Festival étudiant organises par le MAGE-UQAC et les différentes associations étudiantes participantes. C’était une édition bien spéciale du festival car il s’agissait de la vingt-et-unième édition. Le slogan de cette année était donc «Majeur et vacciné – On n’a plus vingt ans!».

La plupart des activités se déroulaient dans le BarUQAC qui était d’ailleurs ouvert à  partir de onze heures du matin du lundi au jeudi et ne fermait ses portes que vers trois heures du matin. D’autres activités se déroulaient dans le Centre Social, dans le Pavillon Sportif ou tout simplement à  l’extérieur des bâtiments universitaires.

Il y avait une panoplie d’activités diverses durant cette semaine des quatre jeudis. L’événement majeur du lundi était sans aucun doute le «tournoi d’improvisation» au Centre Social qui durait autour de trois heures et qui mettait en scène des défis hilarants et divertissants. Le mardi offrait par exemple l’événement de «Talent à  revendre» en deux rondes plus une grande finale qui nous offrait des présentations vraiment originales. Le mercredi avait des activités telles que le «Tournoi de cachette» sur l’étage du P0 ou le défi de «La guerre des clans» à  offrir qui attiraient énormément de gens. Le jeudi offrait probablement les activités les plus diversifiées allant du défi de la «Liste d’épicerie» jusqu’une «Course de bobsleigh» improvisé en arrière du Pavillon Sportif qui soulignait la fin de l’hiver québécois qui s’approche malheureusement à  grands pas. La «Course à  relais de mangeurs de hot-dog» était une des activités principales dans le BarUQAC durant cette journée-là . Trois personnes par association dont au moins une fille devaient manger trois, cinq et ensuite sept hot-dog au plus vite et finalement roter obligatoirement avant de passer le relais au suivant. Tandis que certaines personnes ne pouvaient pas s’empêcher de courir à  la toilette dans le meilleur scénario après le concours, il faut notamment souligner la participation d’un jeune homme qui a aidé deux associations à  manger un total de quatorze hot-dog qu’il a dévoré en environ dix minutes. En sortant du bar, il s’est d’ailleurs plaint d’une manière assez humoristique qu’il aurait aimé se voir offrir un bon dessert après tant d’efforts. Ce jeune monsieur a été pour moi la découverte de la semaine et on peut le couronner officiellement comme étant le roi des roteux de l’UQAC.

Durant la semaine avaient également eu lieu un total de trois concerts. Le lundi, le groupe «Smell the rock» offrait des reprises de groupes de rock assez diversifiés allant de NoFX à  Metallica ainsi que Groovy Aardvark avant de terminer avec une ballade de Joan Baez. Le mardi, le groupe «FALZ» venant de la ville de Québec qui jouait ses propres chansons largement influencés par la musique de rock des années soixante-dix et quatre-vingt. Le chansonnier Michel Perron donnait son spectacle le mercredi soir et élargissait ainsi la panoplie de styles de musique différents joués au courant de la semaine.

Le jeudi soir se déroulait donc la compilation des résultats ainsi que la cérémonie de clàŽture et remise des médailles. Des photos de presque tous les événements ainsi que des vidéos présentant les différentes associations d’une manière souvent hautement originale étaient également montrées. Ce n’était pas surprenant que les équipes les plus soudées remportent les trois premières places. L’AEMSA finissait en troisième position derrière l’association de génie et l’association de plein air et tourisme qui conservait ainsi son titre de l’année dernière. L’association l’a sûrement bien mérité. Il ne reste qu’à  souligner la bonne atmosphère, les défis originaux, l’approchement entre les étudiants des différentes associations et des implications engagées de la part de la plupart des associations participantes ainsi que de leurs mascottes qui les encourageaient énergiquement.

Malheureusement, certaines associations se sont un peu moins impliquées et je n’ai également pas vu une très grande présence des personnes travaillant au sein de l’université auprès des services aux étudiants ou encore du recteur de notre université. C’est dommage car le festival étudiant est une bonne occasion de vraiment mieux connaître la clientèle universitaire et démontrer sa présence et son implication en pouvant approcher les services administratifs des associations étudiantes. J’ai également entendu que certains étudiants ne savaient même pas qu’il existait un bar pour les étudiants ce qui explique peut-être aussi le recul alarmant de visiteurs de ce beau bar intime qui doit se battre avec un budget déficitaire et surtout un manque de visiteurs lors des débuts de la semaine. Pourtant, le bar tente en ce moment de se restructurer davantage avec des changements personnels autant qu’avec de nouvelles activités et publicités ainsi qu’en jouant de la musique plus diversifiée et en se rapprochant encore plus des différentes associations. Avec une implication de ces càŽtés-là , je souhaite fortement que la prochaine édition du festival étudiant ainsi que le bar ouvert à  tous et toutes au sein de l’université seront encore plus visités lors des prochains trimestres.