Archives pour l'étiquette international

Printemps, lanternes et dragons dans le centre social de l’UQAC

Nouvel An chinois à  l’UQAC – Photo: Justine Lévesque

Par Sebastian Kluth, étudiant au Baccalauréat en enseignement au secondaire — profil univers social

Le 26 janvier 2012 s’est déroulé une activité particulièrement passionnante dans le centre social de l’UQAC. Il y avait un kiosque d’information, une exposition d’objets et plusieurs activités diversifiées dans le but de souligner le Nouvel An chinois.

Cette fête du printemps se déroule sur quinze jours et rassemble dès sa veille, de grandes familles qui tentent souvent de voyager à  leurs lieux d’origine en claquant ensemble des pétards lorsque minuit sonne. Des visites entre amis et collègues sont fréquentes dans les jours qui suivent et la plupart des gens sont en congé pendant la première des deux semaines. La fête est liée à  certaines coutumes comme le grand nettoyage de la maison, suivie de la mise en place de plusieurs décorations incluant des devises parallèles calligraphiées sur des papiers rouges et collées sur les portes. Le portrait du dieu gardien, du dieu de la fortune ou encore le caractère chinois renversé pour bonheur trouve également sa place sur les portes de beaucoup de maisons ou chambres. Deux lanternes rouges sont également souvent fixées sur les portes de ceux et celles qui respectent les traditions anciennes. Cette année, l’année du dragon a commencé le 23 janvier 2012 et trouve sa fin deux semaines plus tard, avec la fête des lanternes.

Les étudiants internationaux qui ne pouvaient pas voyager dans leur patrie ont donc décidé de transférer et de partager cette grande fête dans une atmosphère plus intime ici au Saguenay. Organisées par l’Association des étudiants internationaux et de nombreux étudiants bénévoles d’origine chinoise, les activités ont su attirer un bon nombre de personnes sur l’heure du dîner et durant les pauses des cours, notamment. Même si les prix pour certains petits objets étaient élevés, j’ai décidé de soutenir l’engagement des étudiants en achetant deux paires de baguettes, un bracelet et une sorte d’éventail traditionnel. Mais le plus intéressant était d’avoir l’occasion d’échanger avec plusieurs étudiantes et étudiants de la culture de ce pays fascinant, qui entretient depuis longtemps de bonnes relations avec le Québec et qui accueille de nombreux étudiantes et étudiants de cette nationalité dans ses universités.

Les activités offertes durant cette journée-là  touchaient par exemple la calligraphie chinoise, où l’on pouvait écrire des messages ou simplement son nom en mandarin. On pouvait aussi faire imprimer des cartes de voe“ux. Il y avait aussi un endroit où l’on pouvait faire une consultation de l’art taoïste du feng shui, en faisant analyser son destin à  l’aide de la chiromancie ou du siang mien. Une cérémonie de thé était également possible sur place. Une autre activité intrigante touchait l’art détaillé du papier chinois découpé (ou janzhi), où l’on pouvait choisir des couleurs de papiers et des symboles différents, qui ont  des significations particulières. Ces activités étaient une belle alternative aux kiosques d’informations plus rigides et formels qui trouvent habituellement leur place dans le centre social.

Espérons que d’autres activités culturelles seront organisées et bien visitées dans le futur pour faire rayonner les coutumes diversifiées des étudiants des quatre coins du monde qui fréquentent l’université. Je vous souhaite une bonne année du dragon ou encore: 春节快乐!

Chronique d’un gars au SIJM – Jour 2

Par Hugo Deschênes, étudiant au Baccalauréat avec majeure en conception de jeux vidéo

Voilà  maintenant une semaine que je vous ai écrit, et je trouve (enfin) le moment de vous raconter la suite de mon périple à  Montréal.

Alors, le lendemain, autant de conférences nous étaient offertes. Encore une fois, dans les 5 domaines couverts lors du SIJM. En cette journée qui clàŽturait l’évènement, j’ai assisté à  un total de 4 conférences (encore une fois, pour un maximum de 6, et entièrement en anglais) :

1 – La conférence d’ouverture de la journée : « Un bref historique du développement indépendant », présentée par Ron Carmel, le cofondateur de 2D Boy (les créateurs du jeu World of Goo);

2 – « Redécouvrir le jeu dans la réalité augmentée », présentée par Tony Tseng, professeur au Savanah College of Art and Design;

3 – « Simulation axée sur des composantes matérielles pour les personnages et environnements interactifs », présentée par Paul Kry, professeur adjoint à  l’université McGill;

4 – La conférence de fermeture du SIJM, intitulée « Nouveaux studios : témoignages de directeurs », présentée sous forme d’interview avec 4 directeurs de l’industrie : Ken Schachter (Trapdoor), Miguel Caron (Funcom), Martin Carrier (Warner Bros Games Montreal) et Yanick Roy (Bioware).

Ce qui fut intéressant surtout, pendant toute la durée du salon, c’était de discuter avec les diverses entreprises qui étaient logées au salon d’exposition. En discutant avec eux, on se fait connaître, on en apprend davantage sur le milieu de travail qui est offert chez chacun d’entre eux, et on se crée des perspectives d’emplois. Pour les finissants de cette année, il s’agit d’une occasion en or d’augmenter considérablement ses chances d’être embauché dans une entreprise, et d’ainsi s’assurer d’un emploi en terminant ses études.

Une fois le salon terminé, il était temps de retourner à  la maison ! Alors, je conduisait une des mini-fourgonnettes que l’on avait loué, et j’ai conduit une partie de la nuit afin de reconduire à  l’UQAC les gens qui embarquaient avec moi.

Résultats : un voyage des plus enrichissants, avec des amis remarquables, des contacts dans des compagnies très intéressantes de l’industrie du jeu vidéo, et un bon manque de sommeil. Est-ce que ça en valait la peine ? Oh que oui ! 🙂

Hugo Deschênes
Étudiant aux yeux bleus satisfait de son voyage

Chroniques d’un gars au SIJM – Jour 1

Par Hugo Deschênes, étudiant au Baccalauréat avec majeure en conception de jeux vidéo

Allo à  tous!

Et oui, ça fait un grand bout que je ne vous ai pas écrit ! Mon travail d’étudiant à  temps plein avec heures supplémentaires occupe la grande majorité de mon horaire. Et maintenant, je vous écrit en direct de Montréal ! Mais je vous entend vous demander :  » Que fait Hugo à  Montréal, alors qu’il étudie à  Chicoutimi ? «  Et bien, nous sommes exactement 28 étudiants de l’UQAC (baccalauréat et maîtrise) à  participer au Sommet International du Jeu vidéo de Montréal ! N‘est-ce pas merveilleux ? Alors commençons par le début de mon voyage.

Tout d’abord, j’ai conduit une mini-fourgonnette louée afin de faire du covoiturage pour se rendre sur les lieux de l’évènement. Bien que quelques personnes sont hébergés par leurs amis ou leur parenté, nous sommes tout de moins 21 étudiants à  dormir à  l’hàŽtel. Je peux vous garantir que l’ambiance est incroyable. Premièrement, ce voyage se déroule avec nos amis, ce qui est très, très plaisant 🙂. Deuxièmement, et bien… nous sommes plusieurs étudiants dans un hàŽtel… je crois que vous savez tous comment se déroulent les soirées entre amis dans un hàŽtel, n’est-ce pas ? 😉 hehehe.

Le SIJM se déroule, comme l’an dernier, dans les diverses salles de conférence du Hilton Bonaventure sur la rue de la Gauchetière à  Montréal, les 8 et 9 novembre. En quoi consiste cet évènement ? En fait, plusieurs membres œuvrant dans l’industrie du jeu vidéo présentent une conférence sur un des 5 principaux thèmes du sommet : Arts, Affaires, Design, Production et Technologie. Par jour, nous avons la possibilité d’assister à  un maximum de 6 conférences, bouclant ainsi la journée au complet. Alors, pour chaque plage horaire, nous pouvons choisir une conférence portant sur un des 5 domaines présentés ci-haut. En plus des conférences (qui sont toutes présentées en anglais), il y a une salle d’exposition o๠les plus grosses compagnies œuvrant dans le domaine des jeux vidéo tiennent un kiosque afin de discuter avec les membres de l’industrie, recevoir des curriculum vitae et promouvoir leur entreprise.

Aujourd’hui, j’ai assisté à  4 conférences :

1 – La conférence d’ouverture du salon, présentée par Ed Fries, l’ex vice-président de Microsoft Game Studio, intitulée : « Beauté, contraintes et Atari2600 »;
2 – « Intelligence artificielle collective pour jeux de nouvelle génération », présentée par Jeff Orkin, un candidat au doctorat au MIT Media Lab;
3 – « Développement d’une interface utilisateur basée sur les mouvements pour la navigation sur Kinect », présentée par Ryan Challinor, développeur chez Harmonix Music Systems;
4 – « Les hauts et les bas de la création pour les dispositifs Apple », présentée par Olivier Proulx  (producteur senior) et Ollie Sykes (directeur artistique) provenant de chez Electronic Arts.

Alors, aujourd’hui, j’ai assisté à  un total de 4 conférences (sur 6). Je peux vous garantir que c’est tout de même très épuisant, mais oh combien intéressant ! Alors, c’est tout pour aujourd’hui ! J‘ai bien hâte de voir de quoi aura l’air le party organisé par le SIJM pour ce soir ! 🙂 Je vous parlerai de la journée #2 très prochainement, dont les conférences s’annoncent très intéressantes !

Hugo Deschênes
à‰tudiant participant au SIJM 2010
Homme aux cheveux bruns
Mmmmm… du sucre à  la crème…