Archives pour l'étiquette hiver

Janvier m’achèvera ou comment en finir avec janvier

hiverPar Anaïs Plasse, étudiante au Baccalauréat interdisciplinaire en arts

Janvier est un sacré énergumène !

J’ai toujours entendu dire :

« Au Québec, il ne fait pas froid,
il y a seulement des gens mal habillés ! »

Je dois en conclure que je n’ai pas encore totalement trouvé les vêtements adaptés !
Il est évident qu’après deux années consécutives passées dans le Sud de la France, près de Marseille, ma garde-robe allait de pair avec les douces soirées en terrasse… soirées passées à  flâner près des fontaines de la ville…

J’accorde donc aujourd’hui à  Janvier le diplôme du mois le plus froid jusqu’à  présent connu au Québec.
Il faut dire que je m’en reviens d’une fin de semaine passée au bord du Lac Saint-Jean. J’aurais pu trouver la place belle, si seulement j’avais pu voir au travers de mes nombreuses couches (entre tuque et grosses écharpes, il reste très peu d’espace pour ouvrir les yeux!).

On m’a également dit qu’il suffisait de couvrir les extrémités du corps pour avoir chaud !
Je peux confirmer cela en vous avouant que les chaussures en cuir sont à  proscrire ici ! Le cuir gèle vite et une fois froid, impossible de demander à  ses orteils de se réchauffer !
Je progresse dans l’habillage, puisque j’ai compris aussi que les mains étaient des outils vitaux à  l’être humain : après avoir eu plusieurs fois au cours de janvier des gerçures au bout des doigts, j’ai troqué mes gants soigneusement tricotés par une dame du Saguenay pour des moufles un peu moins élégantes mais tout autant efficaces !

Janvier m’achèvera donc !
Vivement de voir arriver Février !

Si par chance en revanche, vous avez l’occasion de vous rendre au Lac Saint-Jean, n’hésitez pas à  faire un détour par Saint-Félicien !
Un zoo vous y attend, peuplés de ses nombreuses espèces hivernales ! N’attendez pas de croiser un orignal au bord d’une route ou n’essayez pas de vous aventurer dans les forêts pour apercevoir un grizzli,
il est bien plus simple de prendre un ticket au zoo pour admirer les animaux du Grand Nord.
Pas de panique pour tous les adeptes de protection des animaux : l’environnement naturel dans lequel évolue chaque animal est immense…
Aucune cage ne les retient… c’est vous qui êtes enfermés pour les admirer !