Archives pour l'étiquette évaluation

Réalisation de jeux vidéo

Image texte 12 novembrePar Julien Souvenir, étudiant au Baccalauréat avec majeure en conception de jeux vidéo

Après avoir étudié la conception du jeu vidéo, je suis passé à la réalisation sur ordinateur. Cela n’a pas été une mince affaire. Comme je l’ai expliqué précédemment, il faut d’abord trouver un concept et ensuite le mettre en pratique.

Le moteur de jeu est Unreal Engine 4. Il est actuellement gratuit pour faire du développement de jeu, mais il faut payer pour pouvoir commercialiser ce que nous créons. Il y a différentes étapes pour développer un jeu, et une équipe entière est dévouée à ce processus. Par exemple, l’une des tâches est de développer la base du mouvement pour le personnage ou encore monter et décorer le niveau jouable. Il s’agit d’un tout un tas de choses qui se suivent normalement et naturellement les unes aux autres. Bien sûr, l’équipe se doit de faire des tests de leur jeu. L’équipe de développement fait alors appel à des personnes qui ne sont pas impliquées dans la création du jeu pour avoir leur opinion. Une fois cette étape terminée, un débogage intensif peut être effectué sur le jeu si nécessaire.

Ensuite vient l’évaluation du jeu par un jury d’experts du jeu vidéo qui va passer au crible la présentation que vous allez faire de votre création. J’étais assez nerveux en voyant ce qu’on avait développé, mais on avait visé dans la simplicité et ce fut une recette gagnante, alors on a eu une bonne note. Il faut pouvoir gérer son temps, prendre part au projet et, surtout, ne pas se dire que l’on doit tout faire soi-même. C’est là que l’on voit une bonne équipe, que ce soit pour créer un jeu vidéo ou autre chose.

Marie-Isabelle, une absence remarquée en génie

Statique GCPar Alain Zingongo, étudiant au Baccalauréat en génie civil

Une surprise à la rentrée d’automne 2015 : la titulaire du cours de Mécanique pour ingénieur, Marie-Isabelle, ne donne pas le cours cette session-ci.

Ce sont les commentaires qui ont attiré mon attention sur le sujet : le Module de l’ingénierie pour ne pas dire le Département des sciences appliquées aurait perdu un de ses meilleurs professeurs alors que je venais dans mon précédent blogue de publier les raisons qui peuvent amener à faire sa formation en ingénierie à l’UQAC.

Pourquoi tant d’intérêt pour ce cours ? C’est un cours souvent surnommé « le cours de sélection des étudiants en génie » ou « le tamis des étudiants en génie » : cela donne une idée de son importance dans le cheminement de la formation en génie à l’UQAC. La plupart des étudiants qui ont coulé un seul cours ou qui ont eu de la grande difficulté à passer un cours dans leur formation, c’est souvent celui-là. Mais lorsque ce cours est passé, l’étudiant est conscient d’avoir pris la mesure de l’exigence de sa formation en génie à l’UQAC. Un cours très apprécié, même si parfois on ne s’en rend compte qu’après…

Quelles sont les particularités de ce cours? C’est un cours qui vous tient en haleine toute la session : un test chaque semaine et sur chaque chapitre du cours, parfois deux tests pour certains chapitres. Quand les tests commencent en Mécanique pour ingénieur, chaque semaine, vous avez une évaluation ou un examen durant toute la session (en dehors de la semaine de relâche, on s’entend!).

Qu’en est-il réellement de l’absence de Marie-Isabelle? Elle est temporaire. C’est une année sabbatique pour acquérir des compétences nouvelles. Marie-Isabelle nous reviendra l’automne prochain, plus performante qu’elle ne l’était.

Qu’est devenu le cours pendant cette absence? La méthode de dispensation du cours est demeurée la même : les tests hebdomadaires sont maintenus. Le chargé du cours actuellement, Louis, est celui qui faisait les travaux dirigés la session dernière. L’administration et la titulaire du cours ont veillé à la bonne continuité du cours pour garder la même qualité de la formation en génie à l’UQAC.