Archives pour l'étiquette activités

Une semaine de relâche passionnante à Québec et au Lac-Saint-Jean

Par Sebastian Kluth, étudiant au Baccalauréat en enseignement au secondaire — profil univers social

Même si la semaine de relâche est souvent appelée la «semaine de lectures» par les professeurs depuis un certain temps, il s’agit du moment idéal de prendre un temps de repos et de se ressaisir avant de se lancer dans l’aventure de la deuxième moitié de la session d’automne. Le moment de la semaine de relâche tombait quand-même bien après tout car la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean était gâtée par un grand nombre de jours ensoleillés en cet été indien coloré et frais avec des températures grimpant jusqu’à  vingt-cinq degrés Celsius.

J’ai profité du bon temps pour faire plusieurs petits projets et voyages. Durant la première fin de semaine, j’ai traversé la Réserve faunique des Laurentides en autobus avec un ami pour aller à  Québec. Il est toujours plaisant de traverser cette réserve dans laquelle j’ai déjà  pu voir des orignaux, des ours noirs et même un loup derrière les clàŽtures sur le bord de la route. Il faut juste être attentif et patient pour découvrir les miracles de la nature québécoise. Cet automne, cela n’était même pas nécessaire, car la nature nous offrait une panoplie de couleurs variées et ce fut un plaisir pour les yeux autant que pour l’esprit d’observer cette nature même si je n’ai pas vu d’animal important cette fois-ci.

à€ Québec, j’ai profité de la fin de semaine pour découvrir des places de la ville que je ne connaissais pas encore. J’ai ainsi fait le tour de trois centres commerciaux avoisinants qui sont Laurier Québec, Place de la Cité et Place Sainte-Foy. Ils sont souvent considérés comme un seul immense centre commercial et on y trouve vraiment de tout. Avant, j’ai souvent fait le tour jusqu’à  Montréal pour magasiner et visiter les lieux, mais ces nouvelles découvertes me donnent plutàŽt le goût de retourner à  Québec la prochaine fois. J’ai également fait le tour des bâtiments impressionnants de l’Université Laval qui est en proximité de ces centres d’achats. Bien sûr, on ne peut pas négliger le Vieux-Québec avec la Citadelle, le Château Frontenac et le Parlement du Québec étant un peu à  l’extérieur qui sont des endroits splendides à  voir à  chaque fois quand on y revient. Mon ami et moi avons logé dans l’Auberge Internationale de Québec que je peux conseiller chaudement aux étudiantes et étudiants qui aimeraient faire un tour à  la capitale et ne savent pas encore o๠loger. Les chambres sont belles et propres, le service est bon, les prix sont abordables et l’auberge se trouve en plein cœur du Vieux-Québec. D’autres coups de cœurs et découvertes étaient le Pub Saint-Alexandre qui offre plusieurs centaines de sortes bière du monde entier, des plats diversifiés et il y a souvent des musiciens sur place qui ajoutent une touche festive au pub. Si on parle de ce pub anglais, il ne faut pas négliger le pub irlandais un peu plus loin qui et le Saint-Patrick qui offre une belle terrasse ainsi qu’une taverne intérieure bien aménagée o๠on peut déguster des plats originaux et rustiques.

Le samedi soir, mon ami et moi sommes allés voir un spectacle du groupe de métal progressif Dream Theater avec le jeune groupe Trivium en première partie au Pavillon de la Jeunesse au sein de l’ExpoCité de Québec qui vaut également la peine d’être vu. Trivium a pu me surprendre positivement en première partie car le groupe avait un bon contact avec la foule et communiquait même en un français bien poli et presque sans accent à  certaines fois ce qui n’est même pas le cas pour certains artistes anglophone de la province. Musicalement, Trivium était énergisant et savait comment transmettre sa passion à  la foule. Le groupe principal a bien sûr battu tous les records par la suite avec un total de quinze chansons et un concert d’à  peu près deux heures. De belles animations techniques en style de bande dessinée, un éclairage diversifié et cinq musiciens en pleine forme ont formé le cadre pour la présentation du dernier album du groupe qui était «A dramatic turn of events», le premier album sans le batteur légendaire Mike Portnoy qui avait cofondé le groupe il y a presque trente ans. Le nouveau batteur Mike Mangini qui a été choisi parmi sept candidats diversifiés vers la fin de l’année dernière a pourtant bien fait son travail et laissé une bonne impression lors d’un solo de batterie prolongé très technique et par son caractère terre-à -terre. Les autres musiciens étaient également en bonne forme. Le claviériste Jordan Rudess se déchaînait plus qu’auparavant et a visiblement pris plus de responsabilités depuis le départ de l’ancien batteur. Le guitariste John Petrucci a prouvé qu’il était véritablement un des noms les plus renommés de sa gilde. Le bassiste timide John Myung a également fait un travail technique, précis et solide. La plus grande surprise pour moi était par contre la performance du chanteur canadien James LaBrie qui est souvent ciblé comme le seul point faible du groupe par les experts. Lors du spectacle du 8 octobre 2011 à  Québec, il était beaucoup plus flexible que sur les albums studio et chantait même les notes les plus longues et les plus hautes sans efforts, mais avec une passion touchante et donnait une touche nouvelle à  des chansons plus âgées du groupe tels que «Endless sacrifice», «The silent man» et «Under a glass moon» et également aux nouvelles chansons comme «Bridges in the sky», «Beneath the surface» ou «On the backs of angels». Ma conclusion de cette soirée est que les deux groupes que j’ai vus sont beaucoup plus convaincants et intéressants en spectacle que sur les albums régulier. Leur concert valait certainement la peine de faire un tour à  la belle capitale.

Lorsque mon ami et moi retournions au Saguenay le lendemain midi, j’avais déjà  envie de revenir à  Québec et de découvrir encore plus l’automne saguenéen ce que j’ai fait en passant quelques jours à  Dolbeau-Mistassini. J’y ai célébré l’anniversaire d’un ami, j’ai visité cette belle ville charmante et j’ai également fait un tour à  la Société d’histoire et de généalogie Maria-Chapdelaine pour y faire quelques recherches sur le village fantàŽme Val-Jalbert dans le cadre d’un travail de session pour mon cours sur l’histoire du Saguenay-Lac-Saint-Jean avec Gérard Bouchard. Après trois jours, j’ai pris l’autobus pour retourner à  Chicoutimi en passant par des villages pittoresques tels qu’Albanel, Desbiens et Larouche, mais aussi par des villes plus importantes comme Saint-Félicien, Roberval et Jonquière. Ce voyage m’a tellement plu que j’ai accepté l’idée de deux amis de faire du tour du Lac-Saint-Jean en voiture. Nous avons pu découvrir la magnifique Véloroute des Bleuets, le départ des bernaches du Canada de la marina de Roberval vers le sud et les alentours du village fantàŽme historique Val-Jalbert. Ce fut un plaisir de visiter cette région splendide et je compte y retourner pour le printemps, si tout va bien.

Après tant de visites et d’activités, le temps est maintenant venu de se remettre sérieusement à  étudier. La semaine de relâche était peut-être un peu tàŽt cette année et avait plutàŽt cassé mon bon rythme d’études. Un peu moins que neuf semaines restent encore devant nous, mais je peux dire par expérience qu’il faut profiter des dernières journées automnales car l’hiver frappera bientàŽt en pleine face.

La rentrée universitaire 2011 ou comment profiter de sa première semaine à l’UQAC

4 à  7 du recteur – Rentrée d’automne

Par Sebastian Kluth, étudiant au Baccalauréat en enseignement au secondaire — profil univers social

C’est le temps de la rentrée pour les étudiants et étudiantes de l’Université du Québec à  Chicoutimi et la première semaine sera une occasion idéale pour s’intégrer dans la communauté étudiante. J’aimerais bien présenter brièvement les événements de la semaine prochaine ainsi que quelques nouveautés au sein de l’université.

Le lundi nous offre un salon étudiant au centre social entre 9 heures et 16 heures. Espérons qu’il fasse beau car le chapiteau sera ouvert à  la cour intérieure juste en arrière du centre social à  partir de 11 heures après les premiers cours du trimestre d’automne 2011. Des dîners tacos y seront offerts pour le dîner et le défi des INUK, les équipes sportives représentant notre université, aura également lieu à  l’extérieur. En soirée, ce sera la première occasion de redécouvrir le BARUQAC pour voir un spectacle sûrement encore très original du groupe Atomic Old School et le premier sept à  minuit. Il y a quelques nouveautés au bar comme de nouvelles sortes de bière, une tireuse à  bière mobile et la possibilité pour les associations étudiantes de disposer d’une machine pour cuisiner des hot-dogs. Pour assurer une plus grande sécurité encore pour la clientèle étudiante, le bar collaborera avec les services de la maison ISA pour faire de la prévention contre les agressions à  caractère sexuel et applique toujours le système du conducteur désigné qui pourrait avoir des consommations non-alcoolisées gratuites et participer à  des tirages spéciaux ainsi que le service d’alcool responsable. à€ part des serveuses, des responsables d’activité et des travailleuses de milieu, il y aura également une plus forte présence des agents de sécurité lors des parties universitaires et les nouveaux boss boys aideront davantage d’une manière flexible à  l’entretien, l’aménagement, la sécurité et la communication entre les employés et les clients. D’autres projets tels que l’installation régulière d’une ligue d’improvisation et d’une ligue de baby-foot seront également de possibles nouveautés intéressantes au sein du bar pour cette année. Ce n’est d’ailleurs pas seulement dans le bar que beaucoup de nouvelles idées ont été investies par le MAGE-UQAC. Le changement le plus visible a sûrement connu la Coopérative étudiante de l’UQAC dans le centre social que vous allez sûrement visiter au courant des prochaines semaines afin de vous y procurer les manuels pour vos cours.

Le mardi offre le plus d’activités pour les anciens et nouveaux étudiants. La journée commence avec une «Pause SAE» de 9 heures à  10 heures au centre social o๠du café et des biscuits gratuits seront offerts aux étudiants. Entre 9 heures et 12 heures aura lieu la rencontre «Entre deux cours tu pourrais faire quequ’chose» au P0-5000. Pour le dîner, on nous offre des souvlakis à  un prix raisonnable et entre 14 heures et 16 heures, ce sera le temps du «Plaisir glacé» pour prendre une crème glacée offerte par l’ADAUQAC au centre social. Juste après sera offerte une bonne occasion de savoir davantage sur l’université et le nouveau trimestre avec un quatre à  sept du Recteur avec la présence de Monsieur Michel Belley qui ne sollicitera pas un troisième mandat à  titre de recteur de l’UQAC. Son mandat prend sa fin le 25 novembre prochain et on attend encore la présentation des candidats potentiels pour succéder à  son poste. Durant cette même rencontre aura également lieu le tirage des bourses de la rentrée. Votre présence y pourrait donc être très avantageuse. La journée se terminera encore au BARUQAC, cette fois-ci avec un concert du jeune auteur-compositeur-interprète Phil Brach qui vous conduira dans un carambolage de styles musicaux intéressants.

Pour le mercredi, on nous réserve un programme semblable à  celui du mercredi. Sur l’heure du dîner sera servi du méchoui dans la cour intérieure et on pourra assister à  une initiation et démonstration de la danse swing offerte par le groupe «Saguenay Swing» qui vient aussi de temps en temps pour démontrer son talent au BARUQAC. En après-midi, entre 16 heures et 19 heures aura lieu une activité mystère au BARUQAC. Il s’agira ici surtout d’une compétition amicale entre les différentes associations étudiantes. Si vous êtes curieux à  savoir en quoi ces défis consistent et si vous voulez mieux connaître vos associations et leurs membres, ceci est l’occasion idéale pour se connaître davantage. La soirée se terminera dans le bar avec un concert du groupe Les Gouroux du Rock qui est un groupe de rock saguenéen rendant hommage aux sons des années soixante-dix avec leurs propres compositions énergisantes.

Pour le jeudi, des pizzas, des ailes de poulet ainsi que des nachos seront servis lors de la rencontre des associations étudiantes à  la cour intérieure qui est prévue pour 17 heures. En soirée aura lieu le premier party universitaire et il aura lieu le spectacle à  ne pas manquer. Après Karkwa en 2009 et GrimSkunk en 2010, ce sont cette année Les Vulgaires Machins qui vous animeront pour le coût de seulement cinq dollars à  partir de 22 heures 30 avec du rock alternatif québécois qui vous fera connaître la culture musicale de la belle province dont on se souvient.

Les vendredis seront en majorité réservés pour digérer vos impressions et expériences.

Venez en grand nombre et profitez de votre première semaine de la nouvelle année universitaire.

Guide de survie en cette fin de session

Par Christian Bélanger, étudiant au Doctorat en développement régional

Bonjour. Kuei. Comment allez-vous ?

Il y avait longtemps que je n’avais pas pris le temps de prendre le temps afin de griffonner sur quelques sujets d’intérêts. Sans doute le stress relié au cheminement de ma thèse au doctorat en développement régional. à€ ce propos, depuis la fin du mois de février dernier, je me vois contraint d’être patient. Certaines personnes qui me connaissent vous mentionneront que cela n’est pas ma qualité première. Il n’y a pas de raison que je m’en offusque puisque c’est tout à  fait vrai. J’aime voir les choses bouger, j’aime obtenir les réponses rapidement, j’aime quand cela avance 
 Bref, l’attente des cinquante jours ouvrables avant de recevoir les corrections et commentaires de la part de mon jury de thèse (suite à  l’étape du premier dépôt et de la première lecture) est long, très long! Je dois attendre jusqu’au 6 mai avant de les recevoir. Cependant, je mets ce temps à  profit pour d’autres activités… Comme quoi, il faut trouver le moyen d’utiliser son temps de façon efficace.

Parlant d’utiliser son temps de façon efficace, le patriarche du milieu étudiant que je suis voit bel et bien l’ensemble des étudiants et étudiantes de notre chère institution universitaire être « sous tension » en cette fin de session. Plusieurs travaux à  remettre, plusieurs examens à  étudier, plusieurs personnes qui complètent un diplôme. En cette période, il serait tentant de négliger les heures de sommeil afin d’avancer un peu plus dans les travaux et l’étude, de même qu’il serait tentant de manger « sur le pouce » afin de sauver un peu de temps à  ne pas cuisiner! Cela serait deux erreurs à  ne pas commettre! Le sommeil est crucial afin de pouvoir faire le plein d’énergie! sans compter que moins une personne prend le temps de bien dormir, plus cela peut influencer sur la qualité de la concentration. Prenez le temps de bien dormir afin d’être frais et dispos pour l’étude de vos examens ainsi que la réalisation de vos travaux. L’alimentation est aussi importante : une nourriture de moins bonne qualité n’aidera pas à  disposer de l’énergie nécessaire pour atteindre vos objectifs! Prenez le temps de cuisiner un peu : cela change les idées, permet de préparer un repas que vous aimez; cela vous aide à  avoir une meilleure humeur… Sans compter que les repas sont une occasion d’échanger avec vos collègues et des gens qui vous appréciez, ce qui aide à  se sortir de sa bulle intellectuelle et à  se changer les idées. Rajoutez à  cela quelques bons bols d’air frais et le fait d’avoir une récompense à  la fin des examens et de la remise de vos travaux (comme une soirée entre amis-es), et vous aurez quelques outils afin d’avoir une bonne motivation et une amélioration de votre niveau de réussite !

Êtes-vous au courant de l’évènement important qui se déroule présentement ? Je ne parle pas de la présente série de la coupe Stanley (je n’en néglige pas l’importance), mais plutôt de l’élection fédérale. Il est vrai que vous étudiez présentement, par contre peu importe pour qui vous allez voter, n’oubliez pas d’aller faire un X sur votre bulletin de vote le 2 mai prochain! Quoi ? Vous ne savez pas où ? Le site internet d’élections Canada vous indiquera les moyens qui sont à  votre disposition au http://www.electionscanada.ca  Chaque vote compte! Oui, UN SEUL VOTE peut faire la différence. Prenons comme exemple les élections québécoises dans le comté de Saint-Jean en 1994 et dans le comté de Champlain en 2003 : Le Parti Libéral et le Parti Québécois ont eu le même nombre de votes dans ces deux comtés et il a donc fallu refaire l’élection. Bleu, bleu pâle, rouge, vert, jaune, orange, mauve, rose, lilas ou fuchsia, votre vote est important !

Avant de vous laisser partir, je m’en voudrais de ne pas partager avec vous l’un des petits coins de paradis qui existent au sein de la ville de Saguenay. Lorsque le mois de mai sera arrivé, allez prendre une marche au sein du parc Rivière-du-Moulin. Ce dernier est situé dans le quartier des Oiseaux, derrière le centre d’achat Place du Royaume. De beaux et longs sentiers de marche, en plus des canots et kayak qui peuvent être empruntés moyennant quelques dollars. Sans compter que pour certaines personnes, il sera tentant de prendre les plus longs sentiers qui vous mèneront jusqu’au boulevard de l’Université; une fois celui-ci traversé, il sera même possible de se rendre jusqu’au parc Peter McLeod situé non loin du quartier Rivière-du-Moulin, à découvrir!