Archives pour l'étiquette Activité physique

Kiné quoi?

EspadrillesPar Marc-Antoine Roussel, étudiant au Baccalauréat en kinésiologie

De plus en plus de gens s’adonnent à l’activité physique, la course et l’entrainement. Si ces activités son rendues à la mode, il faut tout de même qu’elles soient pratiquées de la bonne façon et parfois même sous supervision. Qui peut nous aider, nous guider et nous renseigner si nous avons des questions précises avec l’activité physique ? Un kinésiologue peut, et le fera de plus en plus.

Il n’est pas rare d’entendre des gens nous demander qu’est-ce que la kinésiologie? Que faites-vous ?  Est-ce que c’est des massages ? Hélas, la kinésiologie n’est pas une science connue de tous et mérite qu’on s’arrête quelques  instants pour expliquer ce qu’est la kinésiologie.

Tout d’abord, un kinésiologue par définition est un spécialiste du mouvement humain.  Le travail d’un kinésiologue est d’accompagner un individu à la bonne pratique de l’activité physique. Pour ce faire, on les retrouve dans des salles de conditionnement physiques, dans des CLSC et dans des cliniques privées.  Le kinésiologue peut faire des évaluations de la condition physique, faire la prescription d’activité physique et de la consultation en changement d’habitudes de vie. Un important volet de prévention est aussi touché dans le cadre professionnel d’un kinésiologue. Comme le dit le proverbe, « vaut mieux prévenir que guérir ».

Depuis mon entrée dans ce programme à l’UQAC, j’en ai appris beaucoup sur les  opportunités offertes aux étudiants. Avec des cours de performances sportives et de méthodes d’entraînement, des cours de psychologie sportive et de changements des habitudes de vie, des cours avec des populations en situation de handicap et des cours sur la promotion et la consultation, tout le monde peut y trouver son compte. Le programme offert ici est d’une grande qualité et offre une grande variété de cours.

Présentement, une demande de création d’un ordre professionnel a été déposée et nous saurons d’ici quelques années si les kinésiologues pourront travailler sous la protection de celle-ci.

D’ici là, bougez, faites de l’exercice, mais faites-le prudemment.

À la prochaine