Christian

CHRISTIAN

Programme d’études: Doctorat en développement régional

Année universitaire : 5e

Ville d’origine : Chicoutimi

Cégep de provenance: Cégep de Jonquière

UN PEU DE SÉRIEUX…

J’ai choisi l’UQAC parce que… celle-ci se voyait être un milieu d’étude o๠il était possible des études de cycles supérieurs sans pour autant devoir s’exiler dans une autre région.

J’ai choisi ce programme pour… l’approche pluridisciplinaire qu’il se voit offrir en ce qui a trait au développement local et régional, pas seulement du point de vue économique, mais également du point de vue environnemental ainsi que social.

Quand je ne suis pas en train d’étudier, je… suis entrain de procéder à  la rédaction d’une portion de ma thèse ou bien je participe à  différentes rencontres en lien avec mon engagement social dans le milieu.

Après l’université, je… crois me diriger vers le monde de l’enseignement universitaire ou bien dans un poste de la fonction publique, qu’elle soit de type municipal ou provincial, qui me permettra d’appliquer les théories et concepts acquis tout au long de ma formation ainsi que lors de la rédaction de ma thèse.

Je suis fier de… l’ensemble de mon cheminement doctoral. La route est longue avant l’obtention de mon diplàŽme.

J’existe pour… changer les choses, puisqu’il est inconcevable que l’on accepte une situation injuste sans pour autant essayer de la changer.

Si tout était possible, je… ferais en sorte que les gens tentent de s’intéresser un peu plus au domaine politique.

Un jour je serai…  ou bien professeur ou bien fonctionnaire, avec une vie heureuse et une conjointe qui partage mes valeurs.

Si je ne pouvais changer qu’une chose dans le monde, ce serait… l’individualisme, pour quelque chose d’un peu plus utile.

La figure de style qui me représente … l’Antithèse, car je contraste souvent avec les gens de différents milieux au sein desquels je joue parfois l’empêcheur de tourner en rond.

ON S’ÉCLATE…

Mon jour de lavage est le… pas mal tous les jours, tout dépend de la grosseur de la pile de vêtements.

Je ne fais jamais l’épicerie sans acheter… du poulet, du gingembre ainsi que des crottes de fromage.

Dans mon troisième tiroir, il y a… mes jeans.

Ma saveur croustille préférée est… la plus bizarre au monde, celle qui goûte le cheeseburger.

La deuxième chose que je fais le matin, c’est… prendre un bon café bien tassé afin d’entreprendre la journée avec énergie et, optionnellement, de me sortir les yeux de la quatrième dimension.

Je ne voudrais que personne sache que…  j’ai un problème de calvitie.

La musique que j’ai honte d’écouter est… tout ce qui ressemble à  une musique commerciale sans profondeur (une chance que cela n’arrive pas souvent).

Un tien vaut mieux que… « le numéro composé n’est pas en service. S’il-vous-plaît, veuillez raccrocher et composer de nouveau. Ceci est un message enregistré. »

The following two tabs change content below.

Christian Bélanger

Christian, engagé et impliqué dans le milieu étudiant et dans sa communauté, à la veille de terminer son Doctorat en développement régional.

Derniers articles parChristian Bélanger (voir tous)

Une réflexion sur “ Christian ”

  1. Moi, je ne pense pas que l’individualisme soit une mauvaise chose, au contraire. L’individualisme permet à chacun de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour améliorer leur vie. C’est l’égoïsme qui est néfaste à mon avis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *