Archives pour la catégorie Interdisciplinaire en arts

Libre comme l’Art

IMG_0523Par Gaetan Reine, étudiant au Baccalauréat interdisciplinaire en arts

L’Art est un voyage accessible à tous…

Le titre de cet article rejoint bien la philosophie du Baccalauréat interdisciplinaire en arts. Je dois avouer que je me reconnais bien dans ce titre également. C’était ma rentrée il n’y a pas si longtemps et progressivement,  je découvre le vaste terrain d’explorations artistiques qui est proposé par l’UQAC.

Un terrain de jeu, de travaux, de réflexions, de lâcher prise. Un laboratoire sans formules à appliquer, c’est aux étudiants de trouver la leur. Bien sûr, on nous rappelle suffisamment que les références et l’histoire sont des bases importantes, alors on ouvre les oreilles puis les yeux et on s’instruit avant de passer à l’action. Nous sommes accompagnés pour ça par des pédagogues et techniciens passionnés et passionnants.

Certains d’entres-nous ont suivis des cours en arts au Cégep, d’autres non. Certains ont déjà commencé à explorer une, voir plusieurs disciplines artistiques avant de commencer ce bac, d’autres non. Certains ont passé un, voir plusieurs certificats avant, puis d’autres…non. Vous aurez compris, la diversité des parcours de chacun contribue aussi à l’enrichissement personnel que l’on trouve dans ce programme interdisciplinaire.

Chacun de mes cours est rempli de curieux comme moi.  Je sens bien que les têtes fument, se remplissent d’imagination. Certains doivent, comme moi mourir d’impatience de passer à l’action dans les cours plus  théoriques et se remplir d’excitation dans les cours les plus pratiques. Je ne me sens pas seul. J’ai rejoint une communauté d’explorateurs…C’est cool.

Dans ce trimestre il va falloir se concentrer, s’exprimer, se dépasser, se retrouver avec soi-même, lâcher prise. Aussi, partager des travaux en groupe, fédérer… Bref, je vis ce programme intensément et me sens libre comme l’Art.

Gaetan

Libre de voir plus loin.

Par Anaïs Plasse, étudiante au Baccalauréat interdisciplinaire en arts

Voilà  qu’enfin le titre de ce blog prend tout son sens pour moi.

Mon année en tant qu’étudiante internationale française s’achève au Saguenay, je prends petit à  petit conscience de tout ce que j’ai vécu ici, en totale immersion dans les terres québécoises.
C’est avec un pincement au coe“ur que j’admets à quelle vitesse s’est déroulée mon voyage, mon expérience, mon séjour, et plus que cela, ma réelle installation.
Je commence doucement à  reblanchir les murs de mon appartement, enlevant posters récoltés au fil de l’année, photos prises ici et là, post-it laissés par ma colocataire… et au fur et à  mesure que j’efface les traces de mon passage, je réalise combien j’ai vécu ici !

Toutes les personnes rencontrées, toutes les discussions menées, toutes les grandes questions existentielles soulevées, tous les rires, toutes les peines… tout cela s’élève au-dessus de moi pour ne laisser qu’une atmosphère de bien-être et de sérénité, mêlée à  un peu d’incertitudes.

Libre de voir plus loin, c’est aussi libre d’aller de l’avant.

Alors que tout m’était inconnu avant de m’installer ici, voilà  qu’une année a suffi pour me créer tous mes nouveaux repères et me laisser étrangère face à  mon retour prochain en Europe.
Une chose achève et de nouvelles commencent…

C’est heureusement grandie de cette expérience, la tête pleine de souvenirs et les souliers usés de milliers de pas que je repars vers de nouveaux horizons, allant vers de nouveaux repères et poursuivant ma quête vers la découverte de tout ce que je ne connais pas encore.

J’aurai vécu ce voyage avec l’humeur et la beauté d’une enfant pour qui tout n’est que découverte et émerveillement. Aujourd’hui, je souhaite à  tout ceux qui souhaitent tenter l’aventure de foncer droit devant sans se poser de question et de venir vivre sa propre expérience… puisque le voyage comme la vie n’appartient qu’à  soi.

à€ tous alors :

Globetrotters, amoureux du monde et curieux,

je ne vous souhaite que du bonheur et de l’épanouissement dans l’aventure d’une année à  l’étranger qui permet de se confronter à  soi-même, comme aucune autre expérience n’est capable de le faire!

De la vie, du courage et des sourires à  tous,

bien à  vous,

Anaïs.

La Tempête…

Par Anaïs Plasse, étudiante au Baccalauréat interdisciplinaire en arts

20 avril 2011.

Il neige! (comme en janvier !)

Ah! c’est dit, passons tout de suite le sujet fâcheux de la méteo, puisque bien des nouvelles plus enjouées sont à  venir !

Nous sommes  à  présent en fin de session d’hiver et bien des choses ont pu se passer durant ces derniers mois à  l’Université. C’est bien la première fois que je peux dire qu’une université est aussi bien conçue et organisée pour que les étudiants s’investissent et aiment leur lieu d’études.

Une année pleine de créations et développement personnel !

Vous avez créé des œuvres que vous aimeriez faire voir ? Rien de plus simple. à€ cette fin, l’Association des étudiants en arts de l’UQAC a mis en place « l’Encan des arts ».
En voici le principe: chaque étudiant en arts ayant créé peintures,  photographies, impressions, gravures, sculptures… ont pu exposer dans le centre social ce 13 avril 2011. Un étudiant interprétant avec assurance le maître des enchères annonce le prix de base de chacune de œuvres devant une salle comble, remplis d’étudiants, enseignants, employés de l’Université, mais aussi habitants du Saguenay amateurs d’art.

Les enchères montent et vous voilà  remerciés d’avoir travaillé dur durant votre session: c’est l’occasion inespérée de vendre vos premières œuvres !

L’association des étudiants en arts a également organisé cette session-ci une soirée performance, o๠chacune des personnes motivées pouvait expérimenter dans une ambiance chaleureuse leur talent de performance sur des sujets très divers. S’en est suivi une soirée au BarUQAC, dont les bénéfices allaient directement à  l’Association. Ce type de soirée est une première expérience, qui pourrait mener prochainement à  un regroupement d’autres étudiants en arts des universités des villes de Montréal et de Québec, dans le but de refaire de telles soirées.

Alors un conseil pour les futurs arrivants:

Choisissez vraiment un appartement près de votre université : vous serez amenez à  y passer de nombreux bons moments !

à€ venir sous peu (très peu), ce jeudi 21, vendredi 22 et samedi 23 avril 2011:

La Tempête de Shakespeare (non non pas celle du Saguenay, on a dit qu’on n’en parlerait plus désormais !)

Au Petit Théâtre de l’UQAC, à  20h.

L’entrée pour le spectacle est gratuite. Il suffit d’arriver un quart d’heure à  l’avance pour avoir des places !

La mise en scène est de Jean-Paul Quéinnec (enseignant d’art dramatique à  l’Université),

La pièce est jouée par les étudiants de première et deuxième année de la concentration Théâtre du Baccalauréat interdisciplinaire en arts.

J’espère donc vous y retrouver nombreux (puisque cela risque d’être encore un très bon et beau moment de partage).

à€ très vite,

Anaà¯s