Archives pour la catégorie Chimie produits naturels

La vie continue

Par Alexis St-Gelais, étudiant au Baccalauréat en chimie des produits naturels

Bonjour à  tous!

Ah, quel plaisir que celui d’une semaine de congé… Quoique dans mon cas, la notion de « congé » a été toute relative: j’ai eu un horaire plutàŽt chargé, ponctué de réunions et de relations médiatiques en tout genre. Depuis hier, la vie normale reprend son cours et je n’en suis pas mécontent.

Le «Forum carrière en chimie» a été une expérience réellement enrichissante, que je recommande à  tous ceux que le domaine intéresse. D’ailleurs, celui-ci n’est pas exclusivement réservé à  des étudiants universitaires: si certains cégépiens me lisent, sachez qu’il serait certainement possible d’organiser la participation d’un groupe de votre établissement au Forum. Celui-ci permet d’avoir un bon coup d’oeil des diverses professions qui s’offrent à  vous dans le vaste monde de la chimie. De notre càŽté, nous avons pu entendre des conférences de chimistes du domaine de l’analyse alimentaire pour le Ministère de l’agriculture, de la recherche en matière de matériaux et substances isolantes et imperméabilisantes, de l’utilisation de nanotubes de carbone dans la synthèse d’explosifs, du traitement et de l’analyse des eaux industrielles et de la chimie médico-légale.

Molécule de benzène
Molécule de benzène

Ma vie universitaire a repris avec un examen de chimie aromatique. Ce cours fait suite à  chimie organique, donné à  la première session d’automne. Ceux-ci nous permettent de nous pencher sur le fascinant monde de la chimie du carbone, ouvrant la porte à  un nombre presque infini de composés retrouvés dans l’alimentation, les réactions chimiques corporelles, les médicaments, les plastiques et polymères, etc. Ces deux cours obligatoires nous apprennent les notions de base pour la réactivité, les propriétés et la synthèse de molécules organiques. Il est dès lors possible, sur papier, de monter la « recette » pour passer de quelques molécules de base à  un produit plus complexe. C’est personnellement le domaine qui m’accroche le plus jusqu’à  présent! La chimie aromatique tire son nom du fait qu’elle se penche sur les composés chimiques dérivés du benzène (voir image), qui possèdent pour la plupart une odeur caractéristique.

Allez, je vous laisse, je retourne vaquer à  mes occupations!Synthétiquement vàŽtres,Alexis

Quelle semaine!

Par Alexis St-Gelais, étudiant au Baccalauréat en chimie des produits naturels

Bonjour à  tous!

La semaine de relâche est proche, mais tant encore me sépare d’elle… Les trois jours à  venir sont passablement chargés pour moi, et je suis tombé malade la fin de semaine passée (et ça tombe toujours mal pour les étudiants hyperactifs comme moi :S ).

Demain, j’aurai un premier examen de chimie inorganique. Ce n’est peut-être pas le cours le plus représentatif du programme de science des produits naturels, puisqu’il fait partie des cours optionnels, mais je saisis quand même l’occasion de vous le présenter un peu. La chimie inorganique s’intéresse aux aspects plus fondamentaux de la chimie: comment les liens se forment entre les atomes, l’arrangement dans l’espace des molécules, leur symétrie, etc. Ce champ d’étude comprend aussi les éléments chimiques et leurs particularités et plus particulièrement les éléments de transition (autrement dit, la plupart des métaux). Le cours, depuis qu’il est intégré à  notre baccalauréat, comprend en outre quelques notions de chimie organométallique, une branche qui peut être bien utile pour synthétiser de nouvelles substances.

Voici les autres cours que je vous présenterai au fil de mes billets: « chimie analytique », « chimie organique », « chimie aromatique », « anatomie et morphologie végétale », « responsabilité professionnelle, éthique et sécurité avec les matières dangereuses » et « chimie physique ». Ceci vous donnera un beau tour d’horizon de ce à  quoi peuvent ressembler les deux premières sessions de mon programme.

Dans un ordre autre d’idées, histoire de ne pas trop demeurer en reste par rapport à  Hugo et Annie, je suis tout récemment devenu trésorier de notre association. Nous n’y sommes pas nombreux, mais nous organisons beaucoup d’activités. Vendredi prochain, nous irons notamment ensemble au Forum de chimie à  l’Université Laval. Là -bas, toute la journée, divers chercheurs du domaine de partout au Québec viendront présenter leurs travaux et résultats. De gros employeurs de chimistes seront également présents, de quoi faire le plein de contacts… Le tout se termine sur un vin et fromage ma foi fort apprécié des participants, à  ce que j’ai entendu dire!

Allez, je vous laisse: mon lit m’appelle.

Inorganiquement vôtre,

Alexis

Jamais deux sans trois…

Par Alexis St-Gelais, étudiant au Baccalauréat en chimie des produits naturels

Salutations à tous nos lecteurs!

Je suis très heureux de vous écrire aujourd’hui pour la première fois sur ce blogue. Mon objectif est simple: je veux absolument vous faire découvrir le monde fascinant, mais hélas trop peu connu, des produits naturels et de la chimie, et partant de l’UQAC toute entière.

Qu’est-ce qu’au juste un baccalauréat en science des produits naturels? C’est une formation multidisciplinaire exclusive à  l’UQAC qui va bien au-delà  du cliché que vous avez peut-être en tête au sujet des produits en question! On y étudie la chimie organique, analytique et instrumentale, la pharmacologie, la biologie végétale et bien plus encore. L’objectif: retrouver, dans les plantes qui nous entourent, des produits efficaces contre le cancer, des antioxydants, des antiviraux et antibiotiques… Et tout cette recherche a lieu ici-même, dans les labos de l’UQAC! Considérant d’ailleurs que plus de 90% des plantes du monde restent à  étudier pour leurs propriétés médicinales, il y a plus qu’assez de besogne dans ce domaine.

Je compte vous décrire brièvement la plupart des cours auxquels j’assiste, question de démystifier un peu ce domaine. Bien sûr, vous aurez aussi l’occasion de me suivre dans la vie palpitante d’un étudiant universitaire.

Qui suis-je? D’abord, un incorrigible verbomoteur du blogue, qui essaiera tant bien que mal de limiter la taille de ses interventions! Passionné de chimie mais aussi de politique, je suis (comme Annie!) issu de l’école secondaire Kénogami et du Cégep de Jonquière. Toutefois, contrairement à  Annie et Hugo, je ne suis pas président de mon association. Je suis plutôt un habitué des Expo-Sciences et des congrès en tout genre. De plus, si j’en ai la chance, je pourrai vous parler un peu de l’atmosphère à  l’UQAC en été puisque j’essaie d’avoir une bourse pour travailler dans les laboratoires.

Au plaisir de jaser avec vous!

Chimiquement vôtre :P,

Alexis
alexisstg@msn.com (on ne sait jamais)