Archives pour la catégorie Psychologie

Ressentez-vous le blues ou le jazz?

christmas-sad-tree-400x400.jpgPar Mélanie Allard Pilote, étudiante au Baccalauréat en psychologie

Déjà l’on entend Noël qui sonne et qui résonne, mais quelle émotion ravive cette fête en vous? Souvent, le temps des fêtes nous expose à des situations intenses en émotions. Le caractère contradictoire de ces émotions peut en bouleverser plus d’un. Autant pourrez-vous ressentir un profond bien-être et ensuite vous laisser envahir de tristesse.

Comment rendre plus agréable cette période qui revient à tous les ans et profiter plus longtemps de ce sentiment de bien-être? Avant le moment où vous rencontrerez ces individus que vous auriez préféré éviter, pourquoi ne choisiriez-vous pas ceux que vous souhaiteriez croiser? Vous restreignez-vous dans vos envies, dans vos besoins de peur de décevoir? Que gagnez-vous à faire toutes ces choses par « obligation »?

Lorsque je m’oblige de peur de ne pas décevoir, au fond de moi je sais que j’en ressors perdante, et ce, même si je me donne en faisant tous les efforts pour arriver à me sentir mieux, pour me sentir bien et pour bien m’en sortir, me sortir des vacances avec l’estime des autres. Mais à quel prix et jusqu’à quel point?

Si vous n’avez même pas le temps de vous retrouver vous-mêmes et sortir de vos vacances scolaires avec sérénité, apaisement et le moindrement réénergisé. Les vacances semblent bien courtes mais lorsqu’on passe certaines journées à se voir, se ressentir, appuyer sur Pause, observer et prendre le temps de choisir, de se choisir au lieu de se bousculer un peu partout dans tous les sens sans savoir trop pourquoi.

Qu’est-ce que vous ne pouvez faire ou que vous ne vous permettez pas de faire lors de vos études et que vous pourriez faire durant les vacances? Qu’est-ce qui vous tente d’essayer et qu’au retour, vous ne pourrez plus accomplir? Peut-être votre horaire n’est-il pas plus libre, peut-être est-il autant ou plus chargé. Par contre, il est sans doute structuré différemment. Qu’est-ce cela vous permet de faire d’inhabituel?

Sur ce, je souhaite que vous pensiez à votre propre cadeau des Fêtes et que vous le créiez!

Des idées

Inventer ses propres traditions des fêtes

 

 

La branche est dans l’arbre

arbre-branche-EDC

Par Mélanie Allard Pilote, étudiante au Baccalauréat en psychologie

La puissance du mot « vocation » m’a frappée lorsque je l’ai entendu prononcer par mon enseignante de relation d’aide. Initialement, le terme vocation provient du latin « vocare » qui signifie « appel ». Auparavant, cet appel se voulait propre à l’engagement religieux. Néanmoins, il désigne une forte attirance, une inclinaison ou encore, une destinée. Au sens littéraire, il est défini comme la « destination d’un être, ce vers quoi sa nature ou le destin semblent l’appeler. » Lorsqu’il est question de répondre à un appel, il faut tout d’abord avoir entendu le message. Et ce message, vous vient-il d’autre part que de votre for intérieur? Voilà toute la complexité du message à décoder avant l’envoi voire, l’élaboration de votre réponse.

Si vous avez un intérêt marqué pour la relation d’aide, je vous propose d’explorer les domaines psychosociaux suivants : techniques d’éducation spécialisée, techniques de travail social, techniques d’intervention en délinquance, techniques d’éducation à la petite enfance, psychologie, psychoéducation, travail social, criminologie, sexologie, psychothérapie, enseignement en adaptation scolaire, orientation et d’autres professions du même genre.

Pour ceux et celles qui désirent s’accomplir, s’épanouir à titre de thérapeute, je vous laisse une liste non exhaustive des domaines d’intervention thérapeutique : la psychothérapie, la musicothérapie, l’art-thérapie, la kinésithérapie (thérapie par le sport), la ludothérapie (thérapie par le loisir, la zoothérapie, la danse-thérapie, la gestalt-thérapie, l’hypnothérapie, la rigologie (thérapie par le rire), etc.

Dans le cas où la psychothérapie vous attire tout particulièrement, il faut savoir que l’ordre des psychologues reconnaît principalement les approches cognitives behaviorales aussi nommée thérapie cognitive comportementale (TCC), l’existentielle-humaniste, la psychodynamique ou analytique (soutirée de la psychanalyse) et la systémique ou organisationnelle parmi lesquelles vous déterminerez celle qui vous rejoint le plus. Prenez note qu’il existe aussi les approches corporelles, transpersonnelles, l’art-thérapie et plus encore. Dans l’exercice du métier, le fait que vous ayez à choisir l’une d’entre elles ne vous oblige pas à vous en tenir exclusivement à ce choix. Chacune de ces approches comprend leur lot de bienfaits. Dépendamment de la clientèle à laquelle vous aurez affaire, vous aurez avantage à connaître et aller puiser dans les divers outils qu’elles renferment pour arriver à mieux vous adapter et prendre soin de vos clients.

Tout compte fait, je souhaite avoir agrémenté vos connaissances et inspirés certains dans la poursuite de leur cheminement scolaire.

Pour plus d’informations, je vous invite à consulter les liens qui paraissent au bas de mon article.

http://www.ordrepsy.qc.ca/ http://www.servicecanada.gc.ca/fra/qc/emploi_avenir/statistiques/4151.shtml http://www.psycho-ressources.com/ http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/vocation/82353

 

Ambassadrice

Photo Mélanie 1_A15
Photo : Mélissa Miron

Par Mélanie Allard Pilote, étudiante au Baccalauréat en psychologie

En tant qu’ambassadrice, j’essaie au mieux de représenter l’UQAC et de parler au nom des étudiants du baccalauréat en psychologie. Je souhaite que se fasse ressentir tout mon amour pour la profession, de même que cet amour faisant de notre association une des meilleures! Cela m’impressionne tellement de voir les étudiants du secondaire si attentifs à mes propos, cela me laisse croire qu’ils se sentent interpellés par-delà mon message.

Saviez-vous que les étudiants en psychologie se démarquent fortement pour leur implication au sein de l’université? Les postes d’assistance de recherche et d’assistance de cours sont d’ailleurs très prisés. Pour la plupart d’entre nous qui voulons accéder au doctorat, il y a aussi la réalisation d’heures de bénévolat, de stages et de formations qui s’avèrent très utiles.

Voici un autre avantage d’étudier à l’UQAC : la proximité. En effet, la proximité entre les étudiants ainsi qu’entre les étudiants, les enseignants, les chargés de cours et tous les autres membres du module de psychologie amène une belle convivialité et facilite notre parcours scolaire. Ainsi, nous avons la chance de connaître nos futurs directeurs de recherche. Nous pouvons les rencontrer lors d’activités récréatives ou formatrices du baccalauréat, discuter avec eux de nos projets de recherche et arriver à créer des liens avec certains. Ce contact nous est privilégié.

De peur de devenir une femme aigrie du fait de ne pas avoir mené à terme mes projets, j’ai finalement décidé de réaliser l’expérience de ma vie. Ce projet m’a longtemps trotté en tête, mais les bonnes raisons ont toujours trouvé raisons d’y contrevenir. Maintenant que j’ouvre les yeux, je vois que je suis mon seul vrai obstacle.

Qu’est-ce qui vous fait frissonner d’envie? Comment feriez-vous pour y arriver s’il n’y avait rien ni personne pour vous arrêter? Marquez d’un « x » cette journée au calendrier et, une fois rendu, soyez prêt!

Je me croyais enchaînée parce que j’avais les yeux rivés à mes pieds. J’ai alors tourné mon regard vers le ciel et j’y ai vu tout un monde de possibilités.