Anaïs

Anaïs

 

 

 

Programme d’études: Baccalauréat interdisciplinaire en arts (théâtre)

Année universitaire : 2010/2011

Ville d’origine : Lyon (FRANCE)

Cégep de provenance: n/a

 

Un peu de sérieux…

J’ai choisi l’UQAC parce que… je voulais vivre une expérience de voyage dans une région du Québec, et non dans une grande ville. Je vous avoue que je voulais surtout profiter du cadre de nature afin de tester le maximum de sport d’hivers.

J’ai choisi ce programme… afin de me diversifier dans les Arts, m’ouvrir à d’autres disciplines que le théâtre.

Quand je ne suis pas en train d’étudier, je… bricole, je dessine, je lis, je prends une marche, j’admire le soleil de l’après-midi (quand il y a du soleil l’après-midi), je visite le Saguenay, retouche des photographies, écoute Edith Piaf…

Après l’université, je… file chez moi pour prendre un bon café expresso afin de me réchauffer avant de me mettre à mes lectures.

Je suis fière d’être… née à une époque où le voyage et la découverte sont rendues si accessibles !

J’existe pour… exister. J’exister pour grandir. J’existe pour apprendre à comprendre la complexité du monde.

Si tout était possible… j’inverserais les pôles, pour voir ce que serait que de construire un igloo en Afrique, et de bronzer sous le soleil du Groenland.

Un jour je serai… « la plus belle pour aller danser ohé ohé »

Si je ne pouvais changer qu’une chose dans le monde, ce serait… le système monétaire.

La figure de style qui me représente… la métaphore.

 

On s’éclate…

Mon jour de lavage est le… dès que je m’aperçois que mes bas sont dépareillés !

Je ne fais jamais l’épicerie sans acheter…des yogourts en spécial.

Dans mon troisième tiroir, il y a… tout ce qu’il faut pour avoir chaud.

Ma saveur croustille préférée est… à l’ancienne.

La deuxième chose que je fais le matin, c’est… prendre une douche.

Je ne voudrais que personne sache que… j’ai réussi à faire passer du fromage français dans mes bagages…

La musique que j’ai honte d’écouter est…la musique des années 80′

Un tien vaut mieux que… deux tu l’auras (La Fontaine)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *