Alexandra

Alexandra profil

 

 

 

Programme d’études: Baccalauréat en psychologie

Année universitaire : 2e année

Ville d’origine : Dolbeau-Mistassini

Cégep de provenance: Cégep St-Félicien

 

Un peu de sérieux…

J’ai choisi l’UQAC parce que… L’UQAC est une petite université, mais j’y aie retrouvé la chaleur et l’accueil dont j’avais besoin pour bien commencer mon parcours universitaire. Il n’y a rien de mieux que la région pour se sentir bien chez soi. D’ailleurs, en m’y intéressant de plus près, j’ai découvert les nombreuses activités que l’UQAC a mises sur pied. Une chose était certaine…Je ne m’ennuierais pas pendant mes trois ans de baccalauréat ! Entre le festival étudiant et le Novemberfest, les P.U du jeudi soir m’ont permis de côtoyer des étudiants dans différentes disciplines. J’ai eu la chance de faire des rencontres incroyables et j’en conserve des amitiés précieuses.

J’ai choisi ce programme pour… l’humanité qu’elle comporte et pour ma curiosité quant à comprendre le fonctionnement de notre étrange civilisation. C’est fascinant de constater à quel point nous nous trompons sur notre propre origine. C’est un domaine prometteur et plein de mystère. J’adore ça !

Quand je ne suis pas en train d’étudier, je… suis surement en train de rire, d’analyser la vie de mes amies ou encore de partir en roadtrip pour voir de vieux copains. Sinon je fouine dans un livre de recettes avec une bonne bière rousse ou je planifie une liste impossible à réaliser pour la journée suivante (et aussi étrange soit-il, je crois encore aujourd’hui que j’pourrai réussir à terminer cette fameuse liste).

Après l’université, je… n’ai aucune idée de ce que je deviendrai et j’avoue que je suis excitée de ne pas le savoir. J’aimerais faire le tour du monde, qui sait ? Peut-être qu’une opportunité se présentera. Toutefois, une chose est sure. Je rêve d’aventure et j’en vivrai une. J’ignore encore de quelle nature elle sera, mais j’ai bien hâte de le découvrir!

Je suis fière de… mon parcours universitaire. Je n’ai pas toujours le chemin le plus court, mais celui que j’ai emprunté m’a permis d’atteindre la maturité nécessaire pour mener à terme mes projets et mes ambitions universitaires.

J’existe pour… rire, manger et profiter de la vie intensément!

Si tout était possible, je… visiterais tous les pays du monde, je lirais tous les livres du monde, je gouterais à tous les plats et j’aurais idéalement besoin d’un peu plus de temps pour voir ma famille et mes amies à travers tout cela.

Un jour je serai… conférencière ou formatrice dans un domaine qui m’intéresse. Peu importe lequel.

Si je ne pouvais changer qu’une chose dans le monde, ce serait… les préjugés. Personne ne devrait en être victime et encore moins en propager. De toute façon, qui sommes-nous pour juger de ce que l’on ne connait pas?

La figure de style qui me représente… c’est l’hyperbole. Je suis l’exagératrice par excellence. D’ailleurs, tous mes amis savent qu’il ne faut pas trop me prendre au mot quand je raconte une histoire.

 

On s’éclate…

Mon jour de lavage est le… n’importe quand. Particulièrement quand je n’ai plus rien à porter (OK, j’exagère, mais ça arrive trop souvent que ce que je veux mettre ne soit pas propre).

Je ne fais jamais l’épicerie sans acheter… du yogourt vanille et du jus d’orange pour mes fameux smoothies du matin. J’avoue aussi acheter beaucoup de salade. Je sais que beaucoup la trouvent moche et sans gout, mais j’adore le fait qu’elle soit croquante et juteuse.

Dans mon troisième tiroir, il y a… Du linge mou pour la maison. Oui oui, je l’avoue, je suis vraiment douillette.

Ma saveur croustille préférée est… Sel et vinaigre et particulièrement les Miss Vickies cuites au four.

La deuxième chose que je fais le matin, c’est… me faire un délicieux expresso. Miam !

Je ne voudrais que personne ne sache que… même si je me donne des airs d’indépendante forte, je suis profondément sentimentale !

La musique que j’ai honte d’écouter est… de la musique quétaine de mon enfance. Il m’arrive de me sentir nostalgique des Backstreet boys et des Spice girls.

Un tien vaut mieux que… rien du tout ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *