LINGUISTIQUE

S’impliquer dans la communauté universitaire

Logo de LingLang

Le cours des dernières semaines a été quelque peu différent du déroulement habituel en raison d’activités de mobilisation étudiante : nous voici donc à la semaine 15, au cours de laquelle débutent les examens, avec un peu moins de matière derrière nous que prévu. Il n’en reste pas moins que la préparation pour les évaluations bat son plein.

Parallèlement à mon étude, je cherche aussi à m’impliquer davantage au sein de l’université. J’avais été jusqu’ici plutôt discret du côté étudiant, par exemple, quoique j’aie été actif en siégeant au conseil de mon unité d’enseignement et en collaborant avec plusieurs professeurs. J’ai désormais un poste au sein de l’exécutif de mon association étudiante, LingLang : c’est une grande première pour moi! Si, depuis le cégep, j’ai des amis qui s’impliquent dans de telles organisations, je n’avais toutefois pas encore eu l’occasion de le faire moi-même. J’agirai à titre de représentant des étudiants en linguistique, ce qui me correspond tout à fait. Par ailleurs, je me suis rendu compte que je faisais déjà une bonne partie du travail demandé par ce poste : puisque le programme compte un petit nombre d’étudiants, je les connais presque tous et j’agissais déjà un peu à titre de porte-parole en leur nom lors des réunions du conseil modulaire.

C’est pour moi un nouveau défi très intéressant. L’exécutif est complet pour la première fois depuis plusieurs années : 10 membres! Nous avons une foule d’idées à mettre en place pour l’an prochain, ce qui est très motivant. J’encourage tout le monde à s’impliquer auprès de son association étudiante. C’est motivant!

Sur un autre plan, je participerai vendredi prochain à la Table ronde sur les enjeux futurs de la recherche en science humaine, organisée à l’UQAC par une collaboration entre le MAGE-UQAC, l’association générale des étudiants, et l’institution. Cette table ronde survient dans le cadre d’une consultation générale sur les thèmes de l’enseignement et de la recherche menée par l’Association canadienne pour les études supérieures et le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada. J’avoue être fébrile, puisque cet événement était à l’origine prévu pour les étudiants aux cycles supérieurs. D’une certaine façon, je me sens déjà un peu à la maîtrise, grâce aux nombreuses activités de recherche auxquelles j’ai eu la chance de participer et qui m’ont orienté dans le choix d’un éventuel sujet de mémoire. Je pense avoir ma place au sein de ce comité, qui sera l’occasion pour moi de dialoguer avec des étudiants d’autres programmes avec tout un bagage derrière eux. J’ai à coeur l’avenir de la recherche, et je suis d’avis que des initiatives du genre sont excellentes pour obtenir le pouls de la communauté universitaire!

C’est avec un cheminement un peu moins linguistique que jusqu’à maintenant que je me dirige vers ma troisième et dernière année de baccalauréat l’an prochain. Déjà! Il ne me reste qu’un cours obligatoire proprement linguistique d’un crédit à compléter. Pour le reste, ce sera une année composée de cours optionnels pour l’essentiel. Je compte améliorer mes connaissances en statistiques, en histoire et en programmation, trois domaines qui peuvent être fort utiles au linguiste.

Je profite de la fin de ce billet pour tirer ma révérence. Il aura en effet été mon dernier! J’espère que mon successeur saura fournir une perspective nouvelle sur la linguistique et vous convaincre à son tour qu’il s’agit d’une science merveilleuse. Il m’a fait plaisir de vous en présenter les aspects qui me tiennent le plus à coeur!

Je me tourne maintenant vers l’été, un été qui débutera par un voyage en Europe et qui sera consacré à l’écriture d’un article scientifique en lien avec ma communication de mars dernier par la suite. J’espère arriver à me reposer après une deuxième année bien remplie qui n’augure que du bon pour l’avenir!

Au plaisir,

Xavier

The following two tabs change content below.

Xavier St-Gelais

Je m'appelle Xavier St-Gelais et je suis étudiant en deuxième année au Baccalauréat en linguistique et langue française à l'UQAC. Ce programme me passionne et me fait apprendre une pléthore de choses nouvelles quotidiennement. Je suis chaque jour plus convaincu de mon choix et j'envisage déjà de poursuivre mon cheminement aux cycles supérieurs. La linguistique vaut vraiment la peine d'être découverte, et je me propose, à travers mes articles, de jeter la lumière sur cette science méconnue!

Derniers articles parXavier St-Gelais (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *