JEUX VIDÉO

S’habituer aux technologies du Québec

 

téléchargement

Par Julien Souvenir, étudiant au Baccalauréat avec majeure en conception de jeux vidéo

Pour commencer, quand je suis arrivé au Québec, ma première préoccupation était de rester en communication avec ma famille, mes amis et mes futures connaissances. Je ne savais évidemment pas comment faire et où demander.

J’ai eu de la chance, car une partie de ma famille habitait dans les environs. Ils ont pu m’informer à l’avance des boutiques intéressantes, des compagnies de télécommunications et des étapes à suivre afin de bien me préparer.

D’abord, l’expression la plus utilisée pour désigner « un téléphone portable » est en général « un cellulaire ». Première bizarrerie pour moi puisque cela m’était complètement inconnu.

J’ai dû apprendre aussi les noms des compagnies comme Bell, Vidéotron, Koodo, Telus, etc. Il y en a d’autres, mais je ne les ai pas retenues!

Pour l’Internet, le téléphone et la télévision, ça se ressemble beaucoup. Toutefois, les prix diffèrent grandement d’une région à l’autre à l’intérieur du Québec, que l’on se trouve dans une grande ou une petite ville. Il faut aussi profiter de la concurrence, car les compagnies se battent beaucoup plus en Amérique du Nord qu’en Europe, pour vendre leur produit.

Attention! Juste pour prévenir, si vous prenez un téléphone résidentiel, vous allez vous faire appeler assez souvent par des compagnies qui veulent se faire connaître, vous faire répondre à des questionnaires et vous faire des offres de toutes sortes.

Bien faire attention et regarder les possibilités qu’il y a entre les entreprises. Les comparaisons sont bonnes à faire et vous pouvez faire des gains en comparant les offres entre les concurrents. Comme dit précédemment, ils vont se battre pour vous avoir donc essayez de vous faire faire la meilleure offre.

The following two tabs change content below.

Julien Souvenir

Je m’appelle Julien, à la date où j’écris ces mots, j’ai 30 ans, bientôt 31. Je suis originaire de la Belgique, dans les environs de Tournai. Cette région se trouve le long de la frontière entre la Belgique et la France.

Ma langue maternelle est le français, ma seconde langue est l’anglais et je n’ai pas de troisième langue. Le néerlandais est une langue officielle en Belgique, mais elle n’est pas vraiment parlée actuellement. En fait, c’est un patois du vrai néerlandais parlé dans le nord, aux Pays-Bas.

À part la langue, les gens sont très accueillants dans notre pays que ce soit au nord ou au sud.

Pour en revenir à ma personne, j’ai occupé plusieurs petits emplois par-ci par-là. Je suis venu au Québec pour faire un bac au complet et, ultimement, m'y installer.

Je suis quelqu'un de très compréhensif et d’adorable. J’aime accueillir les nouveaux étudiants lors des débuts de session d’automne et guider les gens au travers sur le campus dont l'étendue peut sembler intimidante au début.

Le début de mon parcours était difficile, mais maintenant, j’approche de la fin de mon bac et ça me rend très fier.

Derniers articles parJulien Souvenir (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *