GENIE MECANIQUE

La vie étudiante canadienne, mode d’emploi!

Rentrée UQAC Saleh

Quelques trucs et astuces pour bien s’intégrer sur un campus Canadien

Hockey (Canadiens de Montréal), football américain, soccer… Autant de mots que l’on associe volontiers à l’université au Canada et à la magie de la vie sur un campus canadien. Mais une fois sa valise posée, comment développer concrètement une vie sociale, profiter des nombreux aménagements du site et participer aux événements du campus ? Voici quelques réflexes à avoir et quelques astuces à connaître pour croquer dans sa vie d’étudiant à pleines dents.

Le site

La plupart des universités proposent des dortoirs sur le campus même, mais si votre budget le permet, avoir son propre appartement est une option bien agréable, d’autant que certaines universités ont un service d’aide au logement pour permettre aux étudiants de trouver un logement en colocation.

Un appartement meublé peut vous permettre d’arriver sur place paisiblement (et d’éviter le lumbago inévitable du déménagement). Optez pour la proximité avec le campus, car le stationnement sur place est souvent cher. Et puis, rien de mieux que le travail des gambettes avant de muscler vos méninges pour la journée… Il y a souvent plusieurs accès au campus, mais presque toutes les universités ont leur propre système de transport routier avec des bus qui desservent les quatre coins du site. Si le logement est plutôt éloigné, tentez la voiture à la carte.

Un campus, un plan

Véritable petite ville, le campus propose aux étudiants de multiples aménagements, services et infrastructures afin qu’ils n’aient théoriquement pas besoin de sortir pour assurer leur survie. Munissez-vous donc d’un plan et étudiez-le… Vous y trouverez sûrement un GAB, un centre médical, une salle de spectacle, un café, un bar, une boutique, un poste de sécurité qui patrouille jour et nuit.

Un esprit sain dans un corps sain

Un centre sportif tout équipé de terrains de jeu et de nombreuses activités physiques sont proposés sur le campus. Vous pourrez donc continuer votre nage papillon quotidienne et tenter d’améliorer votre revers sans trop de difficulté.

Bon à savoir : au Canada, les étudiants soutiennent les équipes sportives universitaires, ou au moins, en portent fièrement le nom, car chaque université possède son propres logo, sa propre mascotte et ses propres couleurs. Pendant la saison sportive de football américain ou de baseball, les journées de match sont bien remplies ; c’est un aspect essentiel de la vie sportive.

Les activités de la vie étudiante

Faire partie d’une association ou d’un club est un aspect très important de la vie de l’étudiant et en devenir membre est un bon coup de pouce sur un CV. Il est plus que recommandé de faire partie d’une association qui regroupe les étudiants ayant des intérêts en commun (les étudiants de génie, les étudiants internationaux, les fans de football, les jeux de société…). D’innombrables événements sont organisés sur le campus. Il est aussi possible de s’investir dans d’autres activités comme le bénévolat.

Les cours : Félicitations, inscription réussie ! Et maintenant, comment ça se passe ?

Au sein du campus,  différentes personnes-ressources gèrent spécifiquement  chaque aspect de la vie d’un étudiant (questions de visa, sport, logement, bibliothèques, stages…). Apparemment, donc, chaque question a sa réponse et chaque problème, sa solution. Tout d’abord, il est essentiel d’investir dans un casier, car les livres scolaires sont nombreux et lourds.

Ce n’est pas moi qui le dis :
« S’entendre avec les autres est d’une importance si vitale que je ne comprends pas pourquoi l’université ne consacre pas de vrais cours à ce domaine.  »
– Groucho Marx

Restez connectés, car le prochain article sera sans doute le récit de la première belle journée de 2015.

The following two tabs change content below.

Saleh Yakhya

Ziguinchor (SENEGAL), 1989. C’est là que je suis né. Plus précisément le 12 septembre. J’ai donc 25 ans à ce jour. J’ai grandi dans ce paisible pays qu’est le Sénégal appelé aussi le pays de la Téranga qui veut dire en dialecte national, hospitalité. Mes origines sont libanaises. J’ai évolué dans un environnement assez strict ou la réussite scolaire était primordiale ce qui m’a poussé à toujours avoir un esprit de dépassement et de compétition. Après voir grandit dans une petite province du sud, je me rends à la capitale après mon baccalauréat, qui est chez nous le diplôme sanctionnant la fin des études au lycée, en 2007. Je ne savais pas trop quoi faire après le lycée et c’est un de mes professeurs de mathématiques qui m’a conseillé de m’orienter vers des études plus techniques et pratiques. C’est là que j’intègre le département génie mécanique de l’école supérieure polytechnique d'où je sors ingénieur de conception en juillet 2013. Juste après, je rentre dans le monde professionnel dans un cabinet de consultance spécialisé en énergies renouvelables. Après cela, j’ai décidé de me rendre dans un pays qui m’offrirait plus d’opportunités dans les études et une carrière plus intéressante ; ainsi j’arrive au CANADA en septembre 2014. Ce que j’ai de particulier ce serait peut-être que je parle quatre langues : le Français, l'Anglais, l'Arabe libanais et l'Espagnol. J’aime beaucoup m’ouvrir aux autres, découvrir des cultures étrangères, voyager, lire et j'ai de l'intérêt pour les métiers en l’aéronautique.

Derniers articles parSaleh Yakhya (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *