JEUX VIDÉO

La conception du jeu

Photo Julien 2_A15Par Julien Souvenir, étudiant au Baccalauréat avec majeure en conception de jeux vidéo

Laissez-moi vous en parler.

C’est quelque chose de particulier. Vous savez, je suis un passionné de jeu sur ordinateur et j’aime avoir un peu de tout pour tester ou bien occuper mon temps. C’est de là que vient mon envie d’apprendre comment on crée un jeu et ce n’est pas si facile.

En effet, il y a toujours une psychologie derrière ce qui est fait. Tel jeu est orienté plus pour un garçon, un autre plus pour une fille ou encore une famille.

C’est tentant d’en apprendre un peu plus sur le procédé pour vraiment voir ce qu’il va y avoir et tout ce que l’on voit derrière la création.

Ce n’est pas simplement un simple Monopoly, il faut voir ce qui a été étudié derrière pour en arriver là. La manière de gagner ou bien de faire perdre son adversaire est une faillite. Pourquoi est-ce que la dernière case proche du départ coûte la plus chère? Quelle est la stratégie appliquée pour faire en sorte que mon jeu soit acheté? Le hasard est-il réellement une réalité ou est-ce juste de la chance ou du savoir-faire en lancer de dés?

La conception d’un jeu, c’est ça, et ce n’est que le début d’une longue aventure dans le Baccalauréat avec majeure en conception de jeu vidéo. Ce programme vous apprend également comment fonctionne l’ordinateur et pourquoi il fait ça et pas autre chose.

The following two tabs change content below.

Julien Souvenir

Je m’appelle Julien, à la date où j’écris ces mots, j’ai 30 ans, bientôt 31. Je suis originaire de la Belgique, dans les environs de Tournai. Cette région se trouve le long de la frontière entre la Belgique et la France.

Ma langue maternelle est le français, ma seconde langue est l’anglais et je n’ai pas de troisième langue. Le néerlandais est une langue officielle en Belgique, mais elle n’est pas vraiment parlée actuellement. En fait, c’est un patois du vrai néerlandais parlé dans le nord, aux Pays-Bas.

À part la langue, les gens sont très accueillants dans notre pays que ce soit au nord ou au sud.

Pour en revenir à ma personne, j’ai occupé plusieurs petits emplois par-ci par-là. Je suis venu au Québec pour faire un bac au complet et, ultimement, m'y installer.

Je suis quelqu'un de très compréhensif et d’adorable. J’aime accueillir les nouveaux étudiants lors des débuts de session d’automne et guider les gens au travers sur le campus dont l'étendue peut sembler intimidante au début.

Le début de mon parcours était difficile, mais maintenant, j’approche de la fin de mon bac et ça me rend très fier.

Derniers articles parJulien Souvenir (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *