GENIE MECANIQUE

Combien de calories sont brûlées en lisant des blogues ou un livre ?

Etude_papyrus

Vous êtes-vous déjà demandé quelle quantité calorique est consommée quand vous lisez un blogue ou un roman? Répondre à une telle question n’est pas chose aisée, car non seulement il y a 2 formes de lecture (réciter à haute voix ou lire en silence dans votre tête), mais il manque aussi d’études scientifiques poussées à ce sujet. Avant de commencer, sachez que le simple fait d’exister brûle des calories (kcal). Ces dernières sont une mesure de la chaleur et s’apparentent à une forme d’énergie. Par conséquent, même un corps au repos total doit consommer des calories, mais pas nécessairement beaucoup.

En tout temps, il y a une quantité significative d’activité chez une personne au repos, y compris l’activité du cerveau, la respiration, la circulation sanguine, etc. Selon la quantité d’efforts effectués pendant un jour donné, la plupart des organismes utilisent de 11 à 15 calories par kilogramme de poids corporel au minimum. La quantité d’efforts affecte ce nombre, tout comme la masse de muscles dans le corps.

Cependant, la plupart des gens parlent de l’utilisation supplémentaire de calories que l’activité procure (quand ils parlent de dépense calorique). Courir génère une combustion énergétique différente de la natation ou du football, par exemple. Lire engendre une consommation calorique supplémentaire certes petite, mais pas insignifiante non plus.

> Que pensent les sceptiques ?

Beaucoup de gens (parfois même ceux qui lisent beaucoup) pensent instinctivement que ce n’est pas le fait de lire (ou de penser) qui brûle des calories en soi. Ils pensent que le simple fait de vous asseoir sans lire, ou pour regarder la télévision, fait brûler la même quantité calorique. Autrement dit, ils pensent que la lecture en elle-même ne brûle pas du tout de calories, et que c’est plutôt le fonctionnement du corps pendant cette période qui est responsable des dépenses énergétiques.

> Une affaire de combustion du glucose par le cerveau

En effet, étudier pour passer un examen, écrire un article pour un journal ou un magazine, publier un message sur un forum, lire un livre ou un blogue, etc. peut vous aider à rester mince dans une certaine mesure, selon les neurologues.
D’autres facteurs qui affectent la quantité de calories que vous brûlez en faisant une lecture en ligne (de sites Internet) ou en lisant des bouquins sont :

  • Le degré auquel le cerveau est utilisé pour la lecture ou l’étude;
  • La position dans laquelle vous lisez (debout, assise, couchée, etc.);
  • Si vous êtes en train de manger en même temps;
  • Si vous êtes en train de faire toute autre activité pendant la lecture.

Par exemple, une étudiante moyenne à l’université, pesant 57 kilos, peut brûler un total de 270 calories en 60 minutes avec les activités suivantes : se tenir debout, lire, écrire et étudier.

Cela veut dire que la prochaine fois que vous devrez étudier pour rendre un projet, lire ou bloguer, vous dépenserez des calories et brûlerez du glucose sans même le savoir.
Keep in touch ! Bonne fin de session et bonnes vacances!

The following two tabs change content below.

Saleh Yakhya

Ziguinchor (SENEGAL), 1989. C’est là que je suis né. Plus précisément le 12 septembre. J’ai donc 25 ans à ce jour. J’ai grandi dans ce paisible pays qu’est le Sénégal appelé aussi le pays de la Téranga qui veut dire en dialecte national, hospitalité. Mes origines sont libanaises. J’ai évolué dans un environnement assez strict ou la réussite scolaire était primordiale ce qui m’a poussé à toujours avoir un esprit de dépassement et de compétition. Après voir grandit dans une petite province du sud, je me rends à la capitale après mon baccalauréat, qui est chez nous le diplôme sanctionnant la fin des études au lycée, en 2007. Je ne savais pas trop quoi faire après le lycée et c’est un de mes professeurs de mathématiques qui m’a conseillé de m’orienter vers des études plus techniques et pratiques. C’est là que j’intègre le département génie mécanique de l’école supérieure polytechnique d'où je sors ingénieur de conception en juillet 2013. Juste après, je rentre dans le monde professionnel dans un cabinet de consultance spécialisé en énergies renouvelables. Après cela, j’ai décidé de me rendre dans un pays qui m’offrirait plus d’opportunités dans les études et une carrière plus intéressante ; ainsi j’arrive au CANADA en septembre 2014. Ce que j’ai de particulier ce serait peut-être que je parle quatre langues : le Français, l'Anglais, l'Arabe libanais et l'Espagnol. J’aime beaucoup m’ouvrir aux autres, découvrir des cultures étrangères, voyager, lire et j'ai de l'intérêt pour les métiers en l’aéronautique.

Derniers articles parSaleh Yakhya (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *