Psychologie

Un regard sur la psychologie

cerveauPar Alexandra Desbiens, étudiante au Baccalauréat en psychologie

Bonjour, je m’appelle Alexandra et je suis fière d’être une toute nouvelle blogueuse pour le blogue de l’UQAC. J’étudie présentement au Baccalauréat en psychologie en 2e année et je travaille au BarUqac. En effet, vous devinez que le clair de mon temps, je le passe à l’université, mais rassurez-vous, je n’ai rien à plaindre. Pour tout vous dire, j’adore mon université ! Comme c’est un petit établissement, il permet de créer des liens très rapidement et de ne pas s’y sentir trop dépaysé. Je parle ici de dépaysement puisque je viens d’une petite ville au Lac-Saint-Jean qu’on appelle Dolbeau-Mistassini (pour les gens des grandes villes : oui, on a l’électricité et internet et pour les gens de la région : oui, des gens des grandes villes m’ont déjà demandé ces questions avec beaucoup de sérieux).

On me décrit comme une fille dynamique et très joviale. Il va de soi que l’humain est ma plus grande passion, d’où mon domaine d’étude en psychologie. Je suis de cette catégorie de personne qui cherche toujours à mieux comprendre la dynamique de ceux qui m’entourent. Je trouve cela fascinant de faire partie d’un monde où nous en connaissons si peu sur nous-mêmes. Non seulement sur notre propre fonctionnement, mais aussi sur ce qui nous rassemble ou nous différencie de ceux qui nous entourent. Voilà plusieurs des raisons qui font que mon intérêt est toujours grandissant pour la psychologie. Quelle que soit la forme qu’elle prend.

Plusieurs personnes croient que nous n’étudions que les théories freudiennes. J’entends par là, la célèbre position du patient allongé sur un canapé et le psychanalyste qui élabore des théories profondes sur les rêves ou encore sur l’association libre que le patient présente aléatoirement au cours de la séance. Une grande majorité croit même que tous les étudiants en psychologie scrutent et analysent le moindre de leurs gestes. Je vous l’accorde, certains d’entre nous ont peut-être l’interprétation facile, mais je vous rassure, ne pas porter de jugement et accueillir tout le monde tels qu’ils sont fait partie intégrante de notre mandat. Nous avons, comme dans tout, plusieurs écoles qui nous présentent divers courants de pensée (courant que je présenterai éventuellement dans un article futur! Ne brisons pas magie d’un seul coup).

 Vous savez, pour moi, étudier en psychologie permet de mieux comprendre notre entourage, c’est certain. Toutefois, c’est vraiment dans ma compréhension de moi-même que j’en apprends le plus. Plusieurs choses dont je ne soupçonnais même pas l’existence m’ont surgi juste devant le nez. Bien sûr, l’expérience est différente pour chacun et je n’imagine pas décrire ce que tous les étudiants en retirent de l’apprentissage de la psychologie. Cependant, après plusieurs discussions avec d’autres étudiants, je crois que plusieurs d’entre nous ressentent ce sentiment d’une meilleure connaissance de soi. D’ailleurs, selon moi, cet atout que nous construisons à travers nos apprentissages devrait être appris plus jeune. À titre d’exemple, je crois qu’il serait vraiment intéressant de créer un cours obligatoire sur la connaissance de soi au secondaire ou au cégep. Bien entendu, je suis consciente qu’un tel cours n’intéresserait pas tous les étudiants, mais je crois que plusieurs trouveraient l’idée intéressante. À suivre…qui sait ? 😉

En conclusion, j’aimerais seulement vous dire que même si certains d’entre vous sont plutôt rebutés par la simple prononciation du mot « psychologie », sachez que je suis fière de vous en ce moment, car vous avez lu mon article en entier. Après tout, c’est un domaine qui concerne toute la population, au même titre que la médecine (nos infatigables collaborateurs) ! Enfin, j’espère que mes observations et ma mini-démystification sur le sujet vous ont plu et vous ont permis de voir la psycho d’un nouvel angle. À suivre, dans une perspective plus festive, je vous ferai la promotion de mon fabuleux travail d’étudiante au BarUqac !

The following two tabs change content below.

Alexandra Desbiens

Bonjour ! Je m’appelle Alexandra et je suis étudiante en psychologie à l’UQAC. Pourtant même en dehors de mes cours, je passe la plupart de mon temps à étudier l’humain et à tenter de comprendre son fonctionnement. Je suis une rêveuse et une amoureuse de la vie. Je vous partagerai mes périples universitaires à travers le cyberespace et j’espère que vous prendrez autant de plaisir à me lire que j’en ai à vous écrire.  

Derniers articles parAlexandra Desbiens (voir tous)

Une réflexion sur “ Un regard sur la psychologie ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *