ÉTUDES LITTÉRAIRES

REGARD sur le court métrage : un rendez-vous culturel à ne pas manquer!

RegardPar Jessica Lavoie, étudiante au Baccalauréat en études littéraires françaises

Du 12 ou 16 mars prochain, Saguenay aura la chance d’accueillir, pour une dix-huitième année consécutive, REGARD sur le court métrage. Ce festival, dans lequel s’affrontent des films courts provenant des quatre coins du globe, est le plus important événement de courts métrages au Canada.

Pour célébrer sa majorité, l’édition 2014 se déroule sous le thème « Intersections ». Le site Internet du festival nous renseigne sur la signification particulière de ce thème : « C’est notre dix-huitième lancée marquée cette fois-ci par un thème approprié, Intersections. L’âge d’une maturité avouée et d’une activité débridée. On vous sollicite comme un carrefour, un lieu de rencontres où se conjuguent les forces vives du cinéma d’ici et d’ailleurs. »

Cette présentation de la dix-huitième édition du festival réussit, en quelques mots seulement, à nous mettre l’eau à la bouche. Les courts métrages ne manqueront certainement pas de nous faire voyager dans des univers particuliers et fascinants. REGARD sur le court métrage est une occasion unique de célébrer la création et le cinéma. Les films courts présentés nous proposent diverses façons d’appréhender le monde en plus de susciter, chez chacun de nous, une réflexion personnelle. C’est pourquoi le spectateur ne peut que sortir grandi de cette expérience.

Pour illustrer l’importance et l’impact du festival, je ne peux m’abstenir de mentionner la vision qu’en a Sébastien Huberdeau, le porte-parole de l’édition 2014. Je tiens à citer le texte qu’il a rédigé pour l’événement, car il constitue un véritable hommage à l’art cinématographique, mais aussi à toutes les autres formes d’art :

« L’espace d’un moment, ces secondes qui s’égrènent, ces minutes qui s’accumulent, ces images et ces sons qui s’entassent, qui s’enlacent et qui déferlent. Par une poignée d’instants, une parcelle du monde nous apparaît nous révélant un reflet de nous-mêmes. Ce à quoi nous rêvons, ce que nous voyons, ce qui nous choque, ce qui nous gêne, ce qui nous révolte, ce que nous aimons, et ce à quoi nous croyons. Pour plusieurs cinéastes le court métrage est essentiel dans l’apprentissage du cinéma, peut-être même vital. Pour nous, spectateur, il va de soi de poser un regard sur cette petite fenêtre, si souvent éclairante. »

Jessica

Pour obtenir la programmation du festival REGARD sur le court métrage, rendez-vous sur : http://regardsurlecourt.com/

The following two tabs change content below.

Jessica Lavoie

Je me nomme Jessica Lavoie et je suis étudiante à la Maîtrise en lettres à l'UQAC. Je suis également détentrice d'un Baccalauréat en études littéraires françaises. La littérature représente beaucoup pour moi, c’est pourquoi j’aimerais l’enseigner au collège ou à l’université. Je suis convaincue que la littérature peut apporter encore beaucoup à la société et c’est pour cette raison que je n’hésiterai jamais à prendre sa défense. Mes articles vous transporteront dans deux mondes absolument merveilleux : celui de la littérature et celui de l’enseignement. J’espère que vous apprécierez le voyage!

Derniers articles parJessica Lavoie (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *