GEOLOGIE

Plus que de simples liens

PlusSimpleQueLesLiensPar Sandrine Desbiens, étudiante au Baccalauréat en géologie

J’entends par là qu’être dans ce programme, ce n’est pas seulement être à l’université ou bien se contenter de n’être que des simples collègues d’études, mais nous sommes comme une grande famille. Peu importe le baccalauréat, la maîtrise ou bien le doctorat, chacun est là pour les autres. Que ce soit à 2 h 15 du matin perdue entre ses notes à l’université ou bien un lundi midi, personne ne dit non à l’entraide. Et je peux affirmer sans l’ombre d’un doute que j’aime ma nouvelle famille géologique !

J’essaie de m’impliquer le plus possible dans cette belle famille en participant le plus possible aux activités qui nous rapprochent et qui nous permet de mieux nous connaître. Je peux comprendre que plusieurs puissent penser que c’est beaucoup mais être à l’université ce n’est pas seulement de « bûcher »’ dans ses livres mais également de profiter d’un environnement social qui nous ouvre aux autres.

Et puis en géologie, le milieu de travail est assez restreint alors les amitiés et les liens créés sont très indispensables.

Bien sûr, on développe les habitudes de notre nouvelle famille, c’est-à-dire les horaires, les habitudes d’études et évidemment les jeux de mots poches dignes des personnes en science. Voilà pourquoi nous sommes tous réunis dans un local de l’université, entourés de nos pairs, à 22 h 47 du soir pour étudier. On développe tous nos propres habitudes d’études et même que certains, tel que moi, sont des petits oiseaux de nuit.

The following two tabs change content below.

Sandrine Desbiens

Je m’appelle Sandrine Desbiens et je suis étudiante de première année au Baccalauréat en géologie. Je suis quelqu’un qui aime profiter du moment présent et qui fonctionne aux coups de cœur. Je suis une personne contradictoire, j’aime être entourée, mais j’ai une préférence pour les moments de solitude, je suis entêtée et fonceuse, mais casanière et douce. Aux premiers abords, je ne ressemble pas à l’idée que l’on se fait d’une fille en géologie mais les apparences sont souvent trompeuses. Et je tiens à avouer que j’ai hésité entre la littérature et la géologie (je sais il y un gouffre entre ces deux domaines), mais la géologie m’a conquise.

Derniers articles parSandrine Desbiens (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *