GEOLOGIE

Moi, j’étudie des roches !

sandrinePar Sandrine Desbiens, étudiante au Baccalauréat en géologie

Voici ce que les gens pensent lorsque je leur dis que je suis au baccalauréat en géologie. Et comble de l’ironie, je suis une fille! Tous les éléments sont présents pour porter à confusion l’interlocuteur.

En réalité, ‘’étudier des roches’’ n’est pas vraiment la bonne définition… Oui nous étudions des roches, mais c’est plus compliqué que ça, nous étudions leurs structures et les composantes. Le cours de minéralogie nous apprend que les minéraux, qui composent les roches, sont beaucoup plus complexes que de simples cailloux. Ce sont des systèmes si  impressionnants et qui se forment de manière encore plus extraordinaire mais qui au final ont l’air simple à concevoir. Voilà probablement la plus grosse raison qui m’ont convaincue d’aller en géologie.

Et oui, j’ai été, comme la plupart des gens avant d’entrer à l’université, hésitante… entre la géologie et la littérature. Je sais bien, se sont deux extrémités et ce ne fût pas facile de choisir entre mon amour pour l’écriture et mon amour pour la science, mais  avec ce blogue, je peux combiner les deux.

Pourquoi rester ici? Ou encore quelle est la beauté avec la géologie et le Saguenay?  On peut y faire de super belles randonnées extérieures et découvrir la richesse géologique de notre région.  La géomorphologie nous fait découvrir la formation de notre petit coin de pays.

Voilà un bref aperçu de mes premières semaines et un plus d’informations sur mes choix.

The following two tabs change content below.

Sandrine Desbiens

Je m’appelle Sandrine Desbiens et je suis étudiante de première année au Baccalauréat en géologie. Je suis quelqu’un qui aime profiter du moment présent et qui fonctionne aux coups de cœur. Je suis une personne contradictoire, j’aime être entourée, mais j’ai une préférence pour les moments de solitude, je suis entêtée et fonceuse, mais casanière et douce. Aux premiers abords, je ne ressemble pas à l’idée que l’on se fait d’une fille en géologie mais les apparences sont souvent trompeuses. Et je tiens à avouer que j’ai hésité entre la littérature et la géologie (je sais il y un gouffre entre ces deux domaines), mais la géologie m’a conquise.

Derniers articles parSandrine Desbiens (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *