PRÉ_PRI

Ma première année de maîtrise en 3 mots

Par Suzie Tardif, étudiante à la Maitrise en éducation

Maîtrise_3 motsLa dernière session de ma première année de maîtrise prendra bientôt fin. À l’aube des vacances, j’ai eu envie de faire un bilan des premiers mois de mon nouveau programme. Voici donc trois mots qui résument mes dernières sessions.

Investissement

Dès mon premier cours, j’ai su que j’allais devoir m’investir énormément dans les travaux associés à mon mémoire et à mes cours optionnels. En effet, j’ai dû jongler avec mon horaire de travail et mes loisirs pour être en mesure de réaliser les différents projets associés à mes cours. Pour ce faire, je devais accorder plusieurs heures sans interruption à mes travaux. Il n’était pas efficace pour moi d’accorder quelques heures disparates à mes devoirs. Pour définir la dysphasie, par exemple, je devais consacrer plusieurs heures dans une journée pour rédiger une définition qui permettait de faire dialoguer les auteurs s’étant prononcés sur le sujet.

En y pensant bien, je trouve que tout s’est bien déroulé. Il est certain que plusieurs de mes fins de semaine ont été consacrées à mes devoirs. Toutefois, il était possible pour moi de travailler et d’effectuer les principaux loisirs qui me passionnent, alors je ne m’en plains pas.

Rigueur

Dans le même ordre d’idées, mes travaux se devaient d’être rigoureux. La rigueur scientifique se traduit, entre autres, par une consultation d’articles dits scientifiques et par l’obligation de référer tous les auteurs choisis. J’étais à l’aise avec ces exigences, mais je dois avouer avoir davantage porté attention à celles-ci.

Durant les dernières sessions, j’ai également développé plusieurs aptitudes me permettant de réaliser une synthèse ou une critique de lectures de qualité. De plus, les différentes étapes d’une recherche en éducation m’apparaissent aujourd’hui à la fois simples, cohérentes et… essentielles.

Bonheur

Il est vrai que la maîtrise peut se conjuguer avec investissement, temps et rigueur. Toutefois, ces dernières sessions ont également été pour moi une source de bonheur. J’apprécie le dépassement de soi occasionné par mes cours et je porte un intérêt grandissant à mon projet de recherche. Il est agréable de constater que j’ai hâte de poursuivre les activités s’y rapportant l’an prochain.

Je me promets toutefois des vacances bien méritées, tout comme je vous en souhaite de très bonnes.

Madame Suzie

The following two tabs change content below.
Je me nomme Suzie Tardif et je suis étudiante à la Maîtrise en éducation. J'ai terminé, en 2013,  mon Baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire à l'Université du Québec à  Chicoutimi. À travers mes articles, vous pourrez découvrir trois passions qui m'inspirent : l'éducation, l'orthophonie et les voyages. Bonne lecture !

Derniers articles parSuzie (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *