PLEIN AIR

La vie d’un étudiant en plein air

Par Adrien Guibert-Barthez, étudiant au Baccalauréat en intervention plein air

Vie hiver

Des regards songeurs me dévisagent immanquablement lorsque je dis que je fais un Baccalauréat en intervention plein air. « C’est pas sérieux ! », « Ça existe ? Pourquoi ?? » ou encore « C’est pas réellement un vrai Bacc hein ? » Et pourtant oui !

J’ai toujours été fasciné par la vie dans la nature. Faire une cabane dans un arbre, jouer à des jeux de stratégies de nuit et dormir dehors m’a toujours intéressé. Je me disais que c’était un excellent passetemps à faire avec des amis et jamais j’aurais cru étudier là-dedans.

Aujourd’hui, j’en suis à ma deuxième année au Baccalauréat en intervention plein air, et j’adore ça ! Connu anciennement sous le nom de Baccalauréat en plein air et tourisme d’aventure, le diplôme de premier cycle permet aux étudiants de se former dans divers domaines tels que l’intervention d’urgence en région isolée (tant au niveau des premiers soins avancés que de la logistique de recherche et sauvetage), la vie et survie en conditions estivales et hivernales, l’intervention éducative par la nature et l’aventure, plusieurs sports de plein air divers (ski hors piste, canot, kayak, escalade) et plusieurs autres disciplines connexes (kinésiologie, psychologie et nutrition pour ne nommer que ceux-là)­.

Outre les formations précises dans ces domaines, le baccalauréat me permet d’en apprendre d’avantage sur moi-même et sur les relations avec les autres. Chaque tâche effectuée dans la vie de tous les jours où il peut y avoir des tensions est multipliée par 10 en plein air. Par exemple, il n’est pas toujours facile, lorsqu’il fait -30 degré Celsius, que tu dors dans une tente non chauffée avec autour de toi des gens qui ont aussi froid que toi, de faire la vaisselle! Le baccalauréat permet de beaucoup travailler sur soi : la patience, l’entraide, le leadership, la débrouillardise, la persévérance, l’autonomie et le contrôle de soi font parti des compétences transmises via le plein air.

Pour ceux qui voudraient en apprendre d’avantage, je vous invite à suivre le lien suivant : http://programmes.uqac.ca/7309 vous y trouverez toute l’information sur les cours offerts. Sinon, je vous invite aussi  à aller voir la vidéo promotionnelle, filmée et montée par Paul henry Cahens, diplômé du bacc. Bon visionnement! http://www.youtube.com/watch?v=40t72EYYWqw

The following two tabs change content below.

Adrien Guibert-Barthez

Bonjour ! Étudiant à la deuxième année au baccalauréat en intervention plein air, j'ai toujours eu un lien avec la nature et le voyage. Membre du scoutisme pendant 7 ans et membre du club de plein air de mon cégep, j'ai décidé d'orienter ma carrière professionnelle dans ce que j'aimais le plus, le plein air en général. Que ce soit en canot, en kayak ou en randonnée, je voudrais pouvoir guider des voyages internationaux dans le but de découvrir le monde et faire grandir les personnes qui m'accompagnent.

Derniers articles parAdrien Guibert-Barthez (voir tous)

2 réflexions sur “ La vie d’un étudiant en plein air ”

  1. Bonjour,
    je suis actuellement un programme de même type en France mais je pense moins pousser dans les compétences du plein air. Je souhaiterai échanger des expériences car je suis curieuse de s’avoir ce que le programme va m’apporter car je compte m’inscrire mais je dois être complétement sur avant (étudier a l’étranger n’est pas très économique).
    J’espère que vous aller me répondre sinon bonne vie.
    kenza

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *