PRÉ_PRI

Des ouvrages éducatifs appréciés – Troisième partie

Par Suzie Tardif, étudiante à la Maitrise en éducation

Ce matin, j’ai envie de vous partager trois nouveaux ouvrages éducatifs.

Il s’agit en fait d’une suite de mes deux derniers articles (Des ouvrages éducatifs appréciés – Première partie et Des ouvrages éducatifs appréciés – Deuxième partie).

  1. Grammaire de base (2e et 3e cycle du primaire)

(Claude Simard et Suzanne-G. Chartrand, 2011)

Destinée aux élèves du 2e et 3e cycle du primaire, cette grammaire demeure très utile pour les enseignants. En plus d’être coloré et stimulant, cet ouvrage regroupe les principales règles françaises qui doivent être comprises par les jeunes à la fin de leur primaire. Ces règles sont évidemment issues de la nouvelle grammaire et permettent de simplifier celle-ci. J’apprécie particulièrement le chapitre 3 sur « la classe des mots » puisqu’il me permet d’aider les jeunes à cerner les principales caractéristiques spécifiques des huit classes de mots du français. De nombreux exemples sont présents, facilitant ainsi l’enseignement de ces notions.

1180468-gf

Source de l’image: http://www.renaud-bray.com

  1. Grand vadémécum de l’orthographe moderne recommandée – Cinq millepattes sur un nénufar

(Chantal Contant)

Dans le même ordre d’idées, ce recueil des principaux changements apportés par la nouvelle grammaire est un petit bijou. Il contient, entre autres, tous les mots touchés par les rectifications orthographiques du français (ex. : nénuphar devient nénufar) et les règles de la nouvelle orthographe. Bien que les rectifications orthographiques ne soient pas encore complètement ancrées dans notre enseignement, j’apprécie cet ouvrage pour l’écriture de mon mémoire. Tous ces changements apportés à la grammaire permettent, selon moi, de simplifier la langue française, aussi complexe soit-elle.

ACH002354450.1307532155.580x580

Source de l’image: http://www.archambault.ca/

  1. Enseigner aux élèves à risque et en difficulté au primaire, 2e édition

(Lise Saint-Laurent, 2008)

Compte tenu du fait que l’inclusion scolaire est de plus en plus valorisée en éducation, Saint-Laurent (2008) a voulu, à travers son recueil, épauler les enseignants quant aux pratiques permettant aux élèves en difficulté et à risque de cheminer efficacement dans une classe régulière. Les activités et stratégies qu’elle propose sont issues de plusieurs recherches portant sur l’enseignement différencié, enseignement favorisant grandement l’inclusion scolaire.

Je conseille fortement la consultation de la quatrième partie de son livre. Dans celle-ci, elle présente des stratégies, des activités et des outils qui permettant d’aider les élèves présentant des difficultés d’apprentissage importantes, qu’elles soient en lecture, en écriture ou en mathématique.

139465~v~Enseigner_aux_eleves_a_risque_et_en_difficulte_au_primaire___2e_edition

Source de l’image: http://www.coopuqam.com/

Et voilà pour aujourd’hui!

Madame Suzie

The following two tabs change content below.
Je me nomme Suzie Tardif et je suis étudiante à la Maîtrise en éducation. J'ai terminé, en 2013,  mon Baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire à l'Université du Québec à  Chicoutimi. À travers mes articles, vous pourrez découvrir trois passions qui m'inspirent : l'éducation, l'orthophonie et les voyages. Bonne lecture !

Derniers articles parSuzie (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *