LINGUISTIQUE

De l’analyse de la parole à la prise de parole : une première communication

PrésentationPar Xavier St-Gelais, étudiant au Baccalauréat en linguistique et langue française

C’est fait!

Mais quoi donc, direz-vous?

J’ai franchi une étape importante vendredi dernier, alors que, répondant à l’invitation du Laboratoire de phonétique de l’Université Laval, je me suis rendu à Québec pour présenter une partie du travail que j’ai accompli cet été. Trente minutes de présentation devant un public d’experts : assez impressionnant quand on fait ses premiers pas dans un domaine!

Il faut dire que je savais depuis la fin juillet que j’allais faire cette communication. Le sujet, soit la programmation en phonétique, était assez technique, et j’avais bien peur de ne pas savoir le rendre intéressant. Il a fallu que je retravaille ce que j’allais présenter, c’est-à-dire des scripts permettant d’exécuter certaines actions plus rapidement dans Praat, le logiciel dont se servent la majorité des spécialistes de l’analyse de la parole. Après les avoir peaufinés et rendus compréhensibles à l’œil externe, je les ai arrangés dans un PowerPoint… Concevoir une série de diapositives qui soit à la fois pertinente, intéressante et assez succincte est un défi de taille!

Heureusement, les conseils de mon superviseur m’ont guidé dans la mise sur pied d’un diaporama satisfaisant. Il ne me restait plus qu’à apprendre à maîtriser mon sujet, ce qui est plus facile à dire qu’à faire! Comprendre et expliquer sont deux choses fort différentes. Je devais rendre mes scripts accessibles à mon public. Un bon exercice, surtout pour moi, qui ai souvent de la difficulté à vulgariser.

Après sept ou huit séances de monologue au labo, je suis parvenu à respecter le temps alloué et j’ai pratiqué ma présentation devant mon superviseur. C’est peut-être ce qui a été le plus stressant : un face-à-face avec quelqu’un qui cherche à rendre votre exposé parfaitement clair! Heureusement, j’ai la chance d’être guide dans un musée, et les nombreuses visites guidées que j’ai animées m’ont donné un gros avantage pour ce qui est de l’aisance en public!

Le 19 septembre est donc arrivé à toute allure, et il a été temps de prendre la route pour Québec. Dans l’auto, le stress montait peu à peu. Arrivée à l’Université Laval vers 10h30, rencontre avec l’équipe du laboratoire, dîner commun, puis présentation à 13h30. Outre faire l’expérience d’une présentation, la journée m’a permis de mieux connaître deux étudiantes au doctorat déjà passées par l’UQAC et la directrice du laboratoire. Après tout, c’est essentiel, car il existe une bonne collaboration entre les deux structures de recherche, et il me fallait m’intégrer.

Le mot de la fin : on n’insistera jamais assez sur le fait que, bien plus que la présentation en elle-même, ce sont les questions du public qui vous force à un grand effort de réflexion sur le vif. C’est toutefois un défi très enrichissant que d’y répondre le plus clairement possible!

The following two tabs change content below.

Xavier St-Gelais

Je m'appelle Xavier St-Gelais et je suis étudiant en deuxième année au Baccalauréat en linguistique et langue française à l'UQAC. Ce programme me passionne et me fait apprendre une pléthore de choses nouvelles quotidiennement. Je suis chaque jour plus convaincu de mon choix et j'envisage déjà de poursuivre mon cheminement aux cycles supérieurs. La linguistique vaut vraiment la peine d'être découverte, et je me propose, à travers mes articles, de jeter la lumière sur cette science méconnue!

Derniers articles parXavier St-Gelais (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *