MAITRISE INFO

Dans la cour des plus grands encore

Doctorat infoPar Hugo Deschênes, étudiant au Doctorat en sciences et technologies de l’information

Changement de plan. Cet été fut une saison particulièrement chargée : beaucoup d’activités sociales et beaucoup d’études pour la complétion de ma maîtrise. Changement de plan par rapport à ce qui a été prévu : je ne vais plus en France, je reste au Québec. Pourquoi? Pour diverses raisons personnelles. Ce qui compte, c’est où je suis, là, maintenant. Je n’ai pas été en mesure de compléter ma maîtrise cet été, et j’ai débuté mon Doctorat en Sciences et technologies de l’information depuis fin août. Comment est-ce possible? Une entente a été conclue afin que je termine la rédaction de mon essai avant la fin de la présente session, tout en me permettant de commencer les cours de mon doctorat. Mais cette double admission n’est pas le sujet de mon blog aujourd’hui.

Ce que je veux vous jaser plutôt concerne le fait d’être rendu au Doctorat. Ce niveau d’études qui me parraissait si loin lorsque j’étais étudiant au baccalauréat. Ce niveau d’étudse qui me parraissait si complexe, et difficile à atteindre. Je m’y suis rendu. Non pas sans travail acharné, mais avec beaucoup de support de ma famille et de mes amis. Sans eux, sans doute que j’aurais arrêté plus tôt et que je serais présentement un développeur en informatique quelque part au Québec. Mais ce n’est pas le cas, je continu, je fonce.

C’est particulier l’effet que ça fait. Se lever le matin pour le début de la session, voir les nouveaux qui entrent. Pour la plupart, 19-20 ans, tout frais sorti du Cégep. Des étudiants stressés d’entrer dans la cour des grands, selon leur point de vue, provenant de partout au Québec et ailleurs dans le monde. J’en ai maintenant 25, et j’entre également dans la cour des grands, à nouveau. Mais mes collègues sont totalement différents; ce n’est pas tout à fait le même public. Je les vois, s’affairant à s’adapter dans un nouveau milieu, prenant goût à la vie universitaire. À l’ambiance familiale de l’UQAC. C’est fou comme le temps passe! Et moi? Je suis un peu comme eux. Stressé, mais avec une mentalité différente : l’expérience des études. Difficile de réaliser que j’entre dans une autre couche des études universitaires. Que j’y suis finalement arrivé. Les études ne m’auront pas seulement permis d’obtenir un diplôme, mais aussi de tisser des liens particuliers avec les gens qui m’entourent. Ce que je suis surtout reconnaissant avec tout ça, c’est l’ouverture d’esprit que j’ai acquis. Celui qui me permet d’échanger avec n’importe qui sur tous les sujets possibles. Après tout, lorsque l’on est rendu au Doctorat, nous sommes tous curieux. Avec une soif de connaissances. Et pour poursuivre, nous devons admettre que nous avons tous tort par moments, et que chaque personne que l’on croise nous apprend quelque chose. Et surtout, plus nous apprenons, plus nous réalisons que nous ne savons absolument rien.

Hugo

The following two tabs change content below.

Hugo Deschênes

Je suis Hugo Deschênes, étudiant en Maîtrise en informatique. Après avoir longtemps hésité sur mon choix carriéral, j'ai décidé de foncer, et de poursuivre pour atteindre de mon but ultime : devenir professeur à l'université. Je suis un étudiant, impliqué, entrepreneur et très curieux, pour qui la vie d'une personne se résume à la somme de ses choix.

Derniers articles parHugo Deschênes (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *