ENS.SECONDAIRE

La ville de Saguenay et l’UQAC accueilleront les Jeux du Québec

Par Sebastian Kluth, étudiant au Baccalauréat en enseignement au secondaire — profil univers social

Il est fort possible que vous soyez récemment tombés sur des affiches annonçant les «Jeux du Québec» un peu partout dans la ville de Saguenay, notamment dans les secteurs de Jonquière et de Chicoutimi depuis quelques semaines. Si vous vous posez des questions sur ces jeux, voici des réponses et surtout un encouragement chaleureux pour assister à  bien des compétitions diversifiées. Toute la population doit se mobiliser pour accueillir chaleureusement des jeunes talents de toute la province.

Les Jeux du Québec sont une compétition sportive réservée aux athlètes québécois de dix-huit ans et moins et qui existe depuis 1971. Comme aux Jeux Olympiques, il y a des éditions estivales et hivernales qui se déroulent pourtant dans un rythme biannuel. L’édition hivernale de cette année, qui est la quarante-huitième finale, se déroule dans la ville de Saguenay. Elle se déroulera sous le slogan «Des jeux d’hivertissants au pays des géants».  Elle aura lieu entre le 1er et le 9 mars.

L’événement accueille près de 3300 athlètes de 19 régions de la belle province. Ceux-ci sont guidés et soutenus par 800 accompagnateurs et entraîneurs. 400 officiels veilleront sur le bon déroulement des différentes activités. Le tout sera encadré par environ 4000 bénévoles. De nombreux spectateurs seront également attendus. Les cérémonies d’ouverture et de fermeture dureront approximativement 90 minutes et se dérouleront très probablement au Centre Georges-Vézina, le domicile des Saguenéens de Chicoutimi qui, soit dit en passant, vivent une saison très mouvementée dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. à€ l’exception de ces cérémonies pour lesquelles il n’y a pratiquement plus de billets, tous les autres événements ne nécessitent pas d’achat de billets, car ils sont gratuits et organisés pour accueillir un maximum de spectateurs.

Il y aura des compétitions touchant 24 sports différents et qui ne sont pas uniquement des défis hivernaux. Parmi les sports touchés, nous retrouverons bien entendu le hockey, le patinage artistique ou le ski alpin et le ski de fond, mais aussi des sports tels que le cheerleading, l’escrime ou le karaté et le taekwondo.

Certaines de ces activités se dérouleront directement sur le terrain de l’Université. Par exemple, un bon nombre de compétitions de curling auront lieu à  l’aréna de l’Université entre le 6 et le 9 mars. Le Pavillon sportif accueillera également les épreuves de gymnastique et de trampoline entre le 2 et le 4 mars.

D’autres compétitions sportives auront lieu à  proximité de l’Université, comme les compétitions de Boccia, de nage synchronisée et de plongeon à  la Polyvalente Dominique-Racine, les épreuves de karaté au Cégep de Chicoutimi ainsi que le patinage artistique et le patinage de vitesse au Centre Georges-Vézina.

Peut-être que certains d’entre vous auront envie de faire un tour à  l’une ou l’autre des différentes compétitions pour soutenir la jeunesse, se mettre dans une ambiance autant compétitive que festive et découvrir de nouveaux sports internationaux et typiquement canadiens.

The following two tabs change content below.
Je suis né le 21 août 1989 à  Leverkusen, en Allemagne, une petite ville industrielle sur le Rhin entre Cologne et Dusseldorf en Rhénanie-du-Nord-Westphalie. L'entreprise Bayer qui produit entre autres de l'Aspirin ainsi que l'équipe de soccer Bayer 04 Leverkusen viennent de ma ville natale. Depuis ma jeunesse, je m'intéresse énormément aux langues et cultures étrangères. J'ai appris le français, l'anglais, le latin, le russe, l'innu-aimun, le japonais et le mandarin à part de ma langue maternelle qui est l'allemand et j'ai pu visiter beaucoup de pays lors d'échanges scolaires. Depuis l'automne 2009, je poursuis un Baccalauréat en enseignement secondaire avec le profil univers social qui m'offre une panoplie de cours différents de plusieurs domaines comme l'enseignement, la pédagogie, la philosophie, l'histoire, la géographie, l'économie et les sciences politiques. En dehors de mes études, je travaille comme portier et bossboy pour le MAGE-UQAC au BarUQAC et comme professeur d'anglais pour le Centre de Langues Sagamie avec des employés de CGI. J'écris également régulièrement pour le Griffonnier, le journal des étudiants de l'UQAC et j'ai ma propre émission de radio à  la CEUC Radio qui s'appelle "à” Canada". Pour d'autres informations, venez faire un tour sur mon blogue: http://kluseba.eklablog.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *