PHYSIO

Découvrir sa voie professionnelle : une démarche plus « bête » que l’on ne le croit.

ÉquitationPar Philippe Ouellet, étudiant au Baccalauréat en sciences de la réadaptation (physiothérapie)

Pour avoir déjà passé par là, le choix de carrière c’est stressant. Après tout, il s’agit pour la majorité des étudiants du premier choix de vie d’importance qu’ils auront à effectuer. Fait cocasse : ce sont mes « bêtes » qui m’ont donné certaines réponses.

À l’intérieur de ma démarche pour trouver ma future profession, j’ai changé d’avis… souvent ? Très souvent ? Médecine vétérinaire, éducation, océanographie, psychologie, philosophie, physiothérapie, et plusieurs autres disciplines ont été pour moi une source perpétuelle de questionnements. Cela m’a obligé à effectuer plusieurs introspections afin de déterminer la profession avec laquelle je serai réellement à l’aise.

Maintenant j’en arrive au choix du titre de cet article. La raison pour laquelle j’ai choisi le mot « bête » est qu’il est relativement simple de trouver ce qui nous passionne.

De mon côté, j’ai fait des liens en pratiquant le dressage (discipline équestre classique). Je vous entends déjà vous dire dans votre tête : « Philippe ? Quel est le lien entre ce sport équestre et la physiothérapie ? » Je répondrai : la réadaptation et l’optimisation de certaines fonctions reliées aux structures musculaires et squelettiques. On peut travailler sur l’amplitude, la puissance, l’endurance et la confiance afin d’avoir une évolution par rapport qualité et à la complexité des mouvements effectués. Ça peut paraître idiot à première vue, mais le travail avec ces « bêtes », que sont les chevaux, m’a considérablement aidé dans ma réflexion personnelle.

C’est normal de faire des erreurs. Celles-ci nous font grandir et nous poussent continuellement à nous questionner quant à l’impact et aux valeurs que l’on veut véhiculer dans notre société. Faire preuve d’ouverture a été la qualité qui m’a le plus permis de progresser à l’intérieur de ce cheminement. Ce dernier n’a pas été droit, bien au contraire. À ces obstacles que j’ai rencontrés dans ma vie, je leur dis : merci !

Rappelez-vous, il n’y a rien de « bête » à trouver ce qui vous passionne, il suffit simplement d’ouvrir vos yeux et détenir plein de bonne volonté.

A+, Phil

The following two tabs change content below.

Philippe Ouellet

Je me présente, Philippe Ouellet, un étudiant de 22 ans en physiothérapie à l'UQAC. Originaire du Saguenay, je m'intéresse à plusieurs choses et je savoure la vie à pleine dents ! Je suis un gars dynamique, qui sait se garder occupé: je nage pour l'équipe universitaire des Inuks et je suis représentant de cohorte au sein du comité exécutif de l'association des étudiants en physiothérapie (ADEP). Autrement, j'adore la cuisine, lire et monter à cheval.

Derniers articles parPhilippe Ouellet (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *