LINGUISTIQUE

Une maison résistante!

Par Sarah Gaudreault, étudiante au Certificat en rédaction-communications

 

Quel citoyen saguenéen ne se souvient pas du déluge qui a eu lieu en juillet 1996? Cet événement est très ancré dans la mémoire de ceux qui ont subi des pertes importantes. Souhaiteriez-vous découvrir pourquoi la fameuse maison blanche a résisté à  cette catastrophe naturelle, et ce, même si une grande partie de son quartier, le Bassin, a été endommagé (maisons emportées par le courant, etc.)?

Tout d’abord, remontons à  cette tragédie. Elle s’est déroulée du 19 au 21 juillet 1996 et a touché principalement les municipalités de Jonquière, de La Baie, de Laterrière, de Ferland-Boilleau et évidemment celle de Chicoutimi! La quantité de pluie tombée en quelques jours représente l’équivalent de celle d’un mois, ce qui est énorme. Par ailleurs, les eaux étaient déjà  hautes avant ces fortes précipitations qui ont causé le déluge.

Lors de la visite de la petite maison blanche, nous pouvons visionner une courte présentation d’une vingtaine de minutes et également emprunter des audioguides. Nous apprenons, entre autres, l’identité des propriétaires, les rénovations exécutées avant le déluge de 1996, la vie après l’ événement, etc.

La petite maison blanche est ouverte au public depuis 2005 et quelques personnages animés ont été ajoutés cette année, dont une vieille dame et un magnifique chat blanc qui miaule (oui, je l’avoue, j’adore les chats!).

La petite maison blanche demeure objet de curiosité par tous les événements qui l’entourent (concours, émission en son hommage, etc.). Son quartier a été peuplé à  la suite de l’arrivée de la compagnie de pulpe. Voici ses coordonnées: 240, rue Bossé à  Chicoutimi.

 

The following two tabs change content below.

Sarah

Je suis une personne qui adore apprendre... et qui aime la région où elle habite. Je suis inscrite au Certificat en rédaction-communication et j'envisage de poursuivre vers le Certificat en sociologie et communication appliquée.

Derniers articles parSarah (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *