PRÉ_PRI

Toute bonne chose a une fin…

Par Suzie Tardif, étudiante au Baccalauréat en éducation préscolaire et enseignement au primaire

Ma mère me dit souvent que « toute bonne chose a une fin». Bien que le tout puisse se conjuguer avec une certaine tristesse, je suis d’avis que la fin d’un voyage marque également le début de certains autres événements pouvant être très stimulants. Partagée entre la nostalgie et l’excitation, en ce vendredi soir, j’ai décidé de vous écrire un dernier article résumant mon voyage à  Vancouver, imbibé du fruit de quelques réflexions personnelles.

Le voyage

Durant ces 5 dernières semaines, j’ai eu la chance de vivre des activités extraordinaires avec des gens qui le sont tout autant. J’ai une fois de plus réalisé que «Voyager, c’est plus une histoire d’expérience personnelle que le simple fait de visiter des lieux» (Nicholas Sparks).

Le programme «Explore» est réellement un bon programme et je dois avouer que les organisateurs ont fait un excellent travail quant à  la planification de ce mois en immersion anglaise. J’ai spécialement apprécié, entre autres, notre escapade à  Whistler, ne pouvant décrire les sentiments perçus au sommet de la montagne Blackcomb.

Certains autres moments resteront gravés dans ma mémoire, bien qu’ils ne soient pas aussi imposants. Je me souviendrai, entre autres, de bons soupers entre amis, des feux d’artifices après le match de baseball, du plaisir de découvrir la Gelato Place ou du sentiment ressenti en écoutant Father and Son de Cats Stevens dans l’autobus me menant à  Whistler.

Réflexions

Durant mon voyage, je me suis demandé quelques fois pourquoi je voyageais : pourquoi je me séparais encore des gens que j’aime ou de ma routine québécoise? La réponse est bien simple.

Bien entendu, il y a toutes les activités et les beaux paysages qui s’offrent à  moi qui demeurent fort alléchants. Par contre, ce que j’aime dans l’idée de voyager, c’est également de découvrir qui je suis.

Mes deux dernières expériences ont été bien différentes, tant par leur durée que par les intentions et les buts qui s’y rattachaient. Cette année, j’ai trouvé plus difficile d’être éloignée de mes proches, mais j’ai appris à  me connaître davantage. Madame Suzie sait maintenant plus ce qu’elle veut dans la vie et pourquoi. De plus, un voyage nous permet d’apprécier la vie qui s’offre à  nous, puisque nous avons la chance de vivre des moments fort spéciaux et que nous pouvons porter un regard différent sur cette dernière, lui conférant souvent une appréciation plus grande.

Partir dans l’Ouest

Autour de moi, j’ai souvent entendu des personnes dire qu’elles voulaient partir dans l’Ouest. Leurs raisons étaient toutes plus différentes les unes que les autres. Certains veulent y travailler, d’autres veulent visiter les attraits touristiques principaux, etc. Pour moi, l’Ouest se conjuguera toujours avec liberté. Partir dans l’Ouest, c’est partir de chez soi pour se découvrir comme personne et pour, fort souvent, mieux revenir. C’est avoir la vie devant nous, c’est être libre.

J’espère que mes futurs enfants auront ce même besoin de liberté que j’ai eu à  22 ans. Si ce n’est pas dans l’Ouest, ce sera ailleurs. L’important, c’est d’aller au bout des projets qui nous tiennent à  cœur, même si ces derniers ne seront pas parfaits, voire quelquefois difficiles.

Conclusion

Alors oui, c’est vrai. Toute bonne chose a une fin. En ce vendredi soir, par exemple, je dormirai pour la dernière fois dans la maison d’une famille que je ne reverrai probablement jamais. Aujourd’hui, j’ai vu certains amis pour la dernière fois et demain, je débuterai de nouveau ma routine québécoise.

Par contre, comme le dit si bien John Mellencamp dans sa chanson Jack and Diane, «Life goes on». Nous sommes impuissants quant au temps qui passe, alors autant voir ce passage de façon positive, en se souvenant des bons moments vécus.

Alors voilà ! Mon cher Québec, je reviens demain. J’ai pensé à  toi souvent durant ces 5 semaines. Je me souviendrai toujours de Vancouver comme étant une terre d’accueil fort agréable, mais j’ai réalisé que tu étais pour moi l’endroit parfait pour vivre et pour m’épanouir. C’est avec beaucoup de fébrilité que je te dis : À  demain !

Il est à  noter que les articles pour chaque semaine de ce voyage sont sur mon blogue: madamesuzie.wordpress.com

 

The following two tabs change content below.
Je me nomme Suzie Tardif et je suis étudiante à la Maîtrise en éducation. J'ai terminé, en 2013,  mon Baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire à l'Université du Québec à  Chicoutimi. À travers mes articles, vous pourrez découvrir trois passions qui m'inspirent : l'éducation, l'orthophonie et les voyages. Bonne lecture !

Derniers articles parSuzie (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *