PRÉ_PRI

Les départs se suivent, mais ne se ressemblent pas

Par Suzie Tardif, étudiante au Baccalauréat en éducation préscolaire et enseignement au primaire

À partir d’aujourd’hui, je peux dire que je pars en Colombie-Britannique dans moins d’un mois. J’A-D-O-R-E.

L’an passé, à  pareil moment avant mon départ, j’étais nerveuse et je me demandais pourquoi j’avais accepté de faire un stage à  l’étranger (en Belgique) quand je pouvais le faire à 5 minutes de chez moi. J’ai rapidement compris, une fois là -bas, que les avantages étaient nombreux, mais souvent difficiles à  identifier de façon concrète.

Cette année, je perçois ce voyage de façon beaucoup plus calme, d’autant plus que la durée de ce dernier est plus courte. J’ai néanmoins très hâte de partir et de voir cette fameuse province que mes parents caractérisent souvent comme étant la plus belle du Canada. Mes bagages sont loin d’être commencés, je n’ai pas encore terminé toute la paperasse demandée pour le voyage, mais je suis certaine que le 23 juin prochain, je serai bien installée dans un avion près d’une fille fantastique avec qui je pourrai partager de nouveau une multitude de souvenirs.


The following two tabs change content below.
Je me nomme Suzie Tardif et je suis étudiante à la Maîtrise en éducation. J'ai terminé, en 2013,  mon Baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire à l'Université du Québec à  Chicoutimi. À travers mes articles, vous pourrez découvrir trois passions qui m'inspirent : l'éducation, l'orthophonie et les voyages. Bonne lecture !

Derniers articles parSuzie (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *