ENS.SECONDAIRE

Quatre ans de divertissement de toutes les couleurs au Bunker

Par Sebastian Kluth, étudiant au Baccalauréat en enseignement au secondaire — profil univers social

En cet automne 2011, il y a une panoplie d’événements culturels des plus intéressants qui se déroulent dans notre belle région saguenéenne. De concerts énergisants à  un salon du livre divertissant et de pièces de théâtre hautement émotionnelles à  des petits festivals culinaires, il y avait et il y a encore beaucoup de trucs à  découvrir en région. Dans les prochaines semaines, j’aimerais parler de quelques-uns des événements de façon chronologique. J’aimerais commencer par le soulignement du quatrième anniversaire de la salle de spectacle Le Bunker qui a eu lieu il y a un peu plus que deux semaines.

Le samedi 15 octobre a eu lieu un concert bien rempli et intime de la part de GrimSkunk pour une raison très spécifique. Le groupe de rock alternatif et progressif, de ska, de punk et de musique mondiale avait traversé la Réserve faunique des Laurentides pour souligner le quatrième anniversaire de la salle de spectacle le Bunker qui se trouve sur le Boulevard du Saguenay en haut du Pub Saint-Ignace.

En seulement quatre ans, le Bunker a accueilli des groupes de différents genres d’un peu partout dans le monde comme «Random Hand» d’Angleterre ou encore «L’Esprit du Clan» de France tout en soutenant la scène alternative québécoise en accueillant des groupes tels que «We are wolves» ou «Mordicus» et en offrant une chance aux jeunes groupes régionaux d’exposer leurs talents tels que «SalmonHell» ou «TrollWar». De plus en plus de groupes connus et renommés trouvent leur chemin au Bunker. Quelques bons exemples actuels sont le groupe controversé mais divertissant «Black Taboo» qui était venu au Saguenay pour le 21 octobre 2011, «These kids were crowns» qui ont donné à  leur tour un spectacle au Bunker le 29 octobre, «Malajube» qui gâteront très bientàŽt le Saguenay avec une soirée musicale le 5 novembre, le groupe de folklore médiévale «Les Bâtards du Nord» qui apparaîtra sur scène avec le groupe de pagan black metal régional «Triskèle» pour le 12 novembre ou encore «OK Volca» qui seront à  Chicoutimi pour le 26 novembre, accompagnés de «Les Dorothés», «Public-X» et «O Linea». L’année musicale 2011 se termine le 30 décembre au Saguenay lorsque Mononc’Serge donne également un des ses concerts uniques au Bunker. Les prix sont généralement très abordables pour ces soirées et se situent entre dix et vingt dollars. Grâce au Bunker, la région a gagné de la richesse culturelle et s’ouvre autant aux groupes étrangers que régionaux et j’ai bien confiance que le Bunker est un établissement qui deviendra et gardera dans un avenir proche son statut de première adresse de concerts au Saguenay.

Lors de la soirée de concert avec GrimSkunk, le Bunker était décoré avec de nombreux ballons colorés et avait un petit air festif. La salle de concert qui offre de la place pour environ trois cents personnes était bien remplie lorsque GrimSkunk entraient sur scène vers 22h30 pour donner un concert encore plus énergisant que d’habitude. La voix mélodique et relaxante du guitariste Franz Schuller, les mélodies de clavier excentriques de Joe Evil qui courait parfois comme un diable enchaîné autour de son instrument en chantant, le travail précis du gentil nouveau batteur Ben Shatskoff, les sonorités solides délivrés par le guitariste plus introverti Peter Edwards et le jeu de la guitare basse unique de Vincent Peake qui savait animer la foule formaient une unité magique qui savait passionner les amateurs de la musique rock dès les premiers instants sur scène. Le groupe avait décidé de choisir non seulement ses grands classiques comme «Le gouvernement songe», «¡Ya Basta!» et «Mahmoud’s Dream» en chantant en français, en anglais, en espagnol et même en arabe, mais également quelques chansons rares comme «Gormenghast», «Rooftop Killer» ou la reprise de «Le petit bonheur» de Félix Leclerc chanté par Vincent Peake qui avait déjà  joué cette chanson avec son ancien groupe «Groovy Aardvark», soutenu par Marc Vaillancourt de «Les à‰korchés» et auparavant «B.A.R.F.». GrimSkunk ont joué pendant environ soixante-quinze minutes et ont vite répondu à  la foule pour jouer pendant environ vingt minutes supplémentaires. Mais ce n’était toujours pas assez et le groupe décidait donc de revenir une dernière fois en force devant une foule frénétique bien mélangée pour faire un deuxième rappel qui durait encore une fois au moins une vingtaine de minutes. Finalement, le groupe avait donné un spectacle au-delà  de deux heures avec plus d’une vingtaine de chansons tirés de tous leurs albums.

Par la suite, les membres du groupe prenaient le temps de signer les différents objets précieux des fans et de discuter avec eux. GrimSkunk prépare en ce moment la sortie d’un nouvel album studio qui est prévu pour le printemps 2012. Après avoir fait le tour de l’Europe en printemps avec leurs amis de «Voivod» qui sortiront également un tout nouvel album en printemps, GrimSkunk ont promis de donner une série de concerts au Québec et de revenir bientàŽt en région. Il est certain que j’irai même les voir une quatrième fois en seulement deux ans pour passer une autre soirée inoubliable avec ce groupe sympathique et unique. En ce qui concerne le Bunker, il y avait plusieurs concerts qui m’intéressaient et il est probable que je vous y croise si vous décidez d’y aller faire un tour dans les prochaines semaines.

The following two tabs change content below.
Je suis né le 21 août 1989 à  Leverkusen, en Allemagne, une petite ville industrielle sur le Rhin entre Cologne et Dusseldorf en Rhénanie-du-Nord-Westphalie. L'entreprise Bayer qui produit entre autres de l'Aspirin ainsi que l'équipe de soccer Bayer 04 Leverkusen viennent de ma ville natale. Depuis ma jeunesse, je m'intéresse énormément aux langues et cultures étrangères. J'ai appris le français, l'anglais, le latin, le russe, l'innu-aimun, le japonais et le mandarin à part de ma langue maternelle qui est l'allemand et j'ai pu visiter beaucoup de pays lors d'échanges scolaires. Depuis l'automne 2009, je poursuis un Baccalauréat en enseignement secondaire avec le profil univers social qui m'offre une panoplie de cours différents de plusieurs domaines comme l'enseignement, la pédagogie, la philosophie, l'histoire, la géographie, l'économie et les sciences politiques. En dehors de mes études, je travaille comme portier et bossboy pour le MAGE-UQAC au BarUQAC et comme professeur d'anglais pour le Centre de Langues Sagamie avec des employés de CGI. J'écris également régulièrement pour le Griffonnier, le journal des étudiants de l'UQAC et j'ai ma propre émission de radio à  la CEUC Radio qui s'appelle "à” Canada". Pour d'autres informations, venez faire un tour sur mon blogue: http://kluseba.eklablog.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *